Partager :

Les exportations israéliennes de défense sont réglementées conformément à une loi de 2007 qui oblige les entrepreneurs de la défense à déterminer ce à quoi les armes israéliennes seront utilisées, et à prendre en compte l’endroit où elles sont envoyées.

La loi est conçue pour empêcher les entreprises de vendre sciemment des armes à des pays qui ont l’intention de les utiliser pour commettre des crimes.

Israël est considéré comme un pays leader dans le domaine de la vente d’armes dans le monde. Les exportations israéliennes de défense se sont élevées à 7,2 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros) en 2019, d’après le ministère de la Défense.

LE PLUS. La Direction de la coopération internationale en matière de défense (SIBAT) du ministère israélien de la Défense a vendu 29 avions F-16 excédentaires à Top aces, une société nord-américaine de défense.

À la suite de longues négociations menées par la SIBAT et l’armée de l’air israélienne, le directeur général du ministère israélien de la Défense, le major général Amir Eshel, a signé un accord sans précédent pour la vente de 29 avions de combat F-16.

Les quatre premiers avions de combat ont été livrés aux Etats-Unis mercredi à bord d’un avion cargo Antonov.

Les avions issus de cet accord – qui s’élève à des dizaines de millions de dollars – seront utilisés comme avions de combat pour l’entraînement de l’US Air Force.

Partager :