Cyber harcèlement. Le Prix international de la paix pour les enfants.

Par |2021-01-24T08:58:00+01:00janvier 24th, 2021|Catégories : NEWS|
Partager :

Un adolescent originaire du Bangladesh remporte le Prix international de la paix pour les enfants grâce à ses efforts pour sensibiliser les jeunes à le cyber harcèlement.

Sadat Rahman, 17 ans, a eu l’idée de créer une application mobile pour aider les jeunes à dénoncer les harcèlements en ligne après avoir entendu parler d’une jeune fille de 15 ans qui s’est suicidée à cause de cela.

Environ 1 800 adolescents de son quartier ont déjà utilisé l’application.

Le prix Nobel Malala Yousafzai l’a décrit comme « une source d’inspiration ».

« Il appelle les jeunes du monde entier à mettre un terme à la cyber harcèlement et à aider leurs pairs qui souffrent de violence mentale et émotionnelle dans leur communauté. Sadat est un véritable faiseur de changement », a-t-elle déclaré dans un discours en ligne.

Le Prix international de la paix pour les enfants récompense chaque année le travail des jeunes qui promeuvent les droits de l’enfant. Parmi les précédents lauréats figurent la militante suédoise Greta Thunberg.

L’application de M. Rahman, Cyber Teens, permet aux jeunes de signaler en toute confidentialité les cas de cyber harcèlement grâce à un réseau de bénévoles qui s’adressent ensuite à la police ou aux travailleurs sociaux, tout en éduquant les adolescents à la sécurité en ligne.

Depuis son lancement, plus de 300 jeunes victimes de cyber-crimes ont été soutenues et huit personnes – dont des adultes qui ont harcelé sexuellement des enfants en ligne – ont été arrêtées.

L’adolescent prévoit d’utiliser les 100 000 euros de la récompense pour diffuser l’application dans son pays « et, espérons-le, servir de modèle pour le reste du monde », selon l’agence de presse AFP.

En acceptant le prix, M. Rahman a expliqué que la moitié des jeunes internautes du Bangladesh ont fait l’expérience de la cyber intimidation et que la peur et le manque de connaissances a auparavant empêché nombre d’entre eux de signaler des crimes.

« Je crois fermement que la sensibilisation, l’empathie, le conseil et l’action sont les quatre moteurs de la force pour combattre le cyber harcèlement « , a-t-il déclaré. « La lutte contre le cyber harcèlement est comme une guerre, et dans cette guerre, je suis un guerrier. Si tout le monde continue à me soutenir, alors ensemble, nous gagnerons cette bataille contre le cyber harcèlement « .

Partager :
Aller en haut