Partager :

La première implantation humaine du CorNeat KPro restaure la vision d’un grand-père de 78 ans de Haïfa.

Jamal Furani de Haïfa n’a pu voir son nouveau petit fils que le 3 janvier, quand il est devenu le premier patient à recevoir la cornée artificielle KPro de CorNeat Vision à Raanana.

Israélien de 78 ans, il a progressivement perdu la plupart de sa vision au cours des dernières décennies en raison d’une maladie de la cornée. Il a eu quatre greffes de donneurs pour essayer de restaurer sa vision, mais toutes ont échoué.

Le Dr Irit Bahar, chef de l’ophtalmologie à l’hôpital Beilinson du centre médical Rabin à Petah Tikva, a expliqué que chaque chirurgie successive a moins de chances de succès.

La cornée synthétique a changé tout cela.

Le lendemain de l’introduction du KPro, le 3 janvier,  le Dr. Bahar a déclaré qu’elle était choquée de voir à quel point son patient était capable de lire un tableau de vision et de reconnaître les membres de sa famille.

«Le moment où nous avons enlevé les bandages a été un moment émouvant et significatif. Des moments comme ceux-ci sont l’accomplissement de notre vocation de médecin », a-t-elle déclaré.

Quant au patient il a déclaré aux médecins: «Autant que vous êtes heureux, jele suis encore plus C’est mon trésor »de pouvoir voir. »

«L’innovation ici découle de la capacité de prendre quelque chose de totalement synthétique qui n’a ni cellules ni tissus et l’implanter dans la paroi de l’œil afin qu’il devienne essentiellement une partie du corps», a déclaré le cofondateur de CorNeat, le Dr Gilad Litvin, inventeur du KPro à Channel 13 news.

En juillet dernier seulement, les premiers essais chez l’homme de la cornée synthétique CorNeat ont été approuvés à Beilinson, comme l’a rapporté ISRAEL21c .

Almog Aley-Raz, cofondateur de CorNeat Vision, PDG et vice-président R&D, a déclaré:

«La première implantation chez l’homme de CorNeat KPro n’est que la première étape d’un essai clinique multinational visant à obtenir le marquage CE, l’autorisation de la FDA et l’approbation NMPA de la Chine.

«Un total de 10 patients sont approuvés pour l’essai au Rabin Medical Center en Israël avec deux sites supplémentaires prévus d’ouvrir en janvier au Canada et six autres à différentes étapes du processus d’approbation en France, aux États-Unis et aux Pays-Bas.

«Notre premier essai comprend des patients aveugles qui ne sont pas des candidats appropriés pour – ou qui ont échoué à une ou plusieurs – transplantations de cornée.

Compte tenu des performances visuelles exceptionnelles de notre appareil, du temps de cicatrisation et de rétention attendus, nous prévoyons de lancer une deuxième étude plus tard cette année avec des indications plus larges pour approuver notre cornée artificielle comme traitement de première ligne ».

http://www1.alliancefr.com

Source Israel21c

 

Partager :