Partager :

La plus grande conférence mondiale sur la désertification a eu lieu à l’Université Ben-Gurion en Israël, et a eu lieu en visioconférence. Près de 2000 personnes de 103 pays avaient été inscrites, dont les Émirats Arabes Unis et l’Iran. La Conférence 2020 sur les zones arides, les déserts et la désertification (DDD) avait abordé un problème mondial urgent, «Nourrir les zones arides : défis dans un environnement en évolution». Plus de 40% de la masse continentale de la Terre est considérée comme zones arides, et ce pourcentage augmente chaque année.

Le nombre d’inscrits a quadruplé depuis la précédente conférence DDD. Organisée par l’Institut Jacob Blaustein pour la recherche sur le désert (BIDR) de l’Université Ben-Gourion du Néguev, la conférence a rassemblé plus de 160 chercheurs et experts du monde entier.

LE PLUS. La Conférence est devenue un événement incontournable pour tous ceux qui s’intéressent aux techniques, politiques et pratiques de lutte contre la désertification.
Le Pr Noam Weisbrod, directeur des instituts Jacob Blaustein pour la recherche sur le désert, a déclaré : « La conférence est devenue la conférence la plus importante et la plus influente au monde consacrée à la durabilité, aux problèmes environnementaux, à la pénurie d’eau et à la sécurité alimentaire dans les zones arides. A la lumière des graves changements mondiaux auxquels le monde est confronté et de leur influence dramatique sur les zones arides en général et sur les pays en développement en particulier » .

 

Partager :