Partager :

Bonjour chers Auditeurs de Radio J. Dans notre émission hebdomadaire à 7h05 ce lundi :

A. COOPERATION. Le Maroc et Israël ont accepté de normaliser leurs relations. Un accord négocié avec l’aide des États-Unis. « Une autre avancée HISTORIQUE aujourd’hui! », avait écrit sur Twitter le président américain. « Nos deux GRANDS amis, Israël et le Royaume du Maroc, ont accepté de normaliser complètement leurs relations diplomatiques – un grand pas en avant pour la paix au Moyen-Orient! ». Le roi Mohammed VI a indiqué à Donald Trump que son pays allait « reprendre les contacts officiels (…) et les relations diplomatiques dans les meilleurs délais » avec l’Etat hébreu. La question de la normalisation des relations entre Rabat et Israël avait été relancée en février 2020 lors d’une visite au Maroc du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

 

Il existe un large éventail de domaines économiques qui pourraient faire l’objet d’une coopération étroite entre Israël et le Maroc. Les plus importants sont l’agriculture, l’aéronautique, l’espace, les sciences de la vie, le tourisme et l’industrie électronique. La force du Maroc dans le domaine de l’électronique réside dans sa proximité géographique avec le continent européen, en plus de l’importante infrastructure dont il dispose.

Il existe une complémentarités entre les deux pays. Le Maroc est un grand pays économique. Le PIB du Maroc a connu un taux de croissance annuel moyen de 4% sur la dernière décennie et a atteint 122 milliards $ en 2019. De nombreuses entreprises multinationales opérant au Maghreb et en Afrique de l’ouest ont leurs sièges à Casablanca. Les israéliens vont certainement choisir Casablanca pour s’y installer.

Casablanca est une place financière du continent Africain et représente 48 % des investissements et 60 % du PNB du Maroc. Le Maroc est le troisième producteur et premier exportateur mondial de phosphates. Il est aussi une puissance agricole (agrumes, tomates, huile d’olive).

Le Maroc développe les filières automobiles et aéronautiques et les israéliens le savent. Le Maroc produit des cartes à puces, des cartes crédits, etc. Le Maroc a également construit le Technopark de Casablanca qui intéresse beaucoup les industriels israéliens.

L’industrie électronique est un domaine de coopération a haut potentiel entre Israël et le Maroc. Le Maroc connaît un véritable engouement pour les branches de montage de cartes électroniques, de circuits intégrés, de centraux téléphoniques et de fabrication de composants électroniques.

A Savoir : Plus de 45 hommes d’affaires, consultants, avocats, diplomates ont déjà accepté de participer au lancement de « La Chambre de Commerce Israël-Maroc (CCIM) », une organisation indépendante à but non lucratif, apolitique, vouée à la promotion du commerce bilatéral, des investissements et des relations commerciales entre Israël et le Maroc.

 

B. Une Alliance Franco-israélienne :
La biotech française MedinCel et le groupe israélien Teva Pharmaceuticals ont annoncé que les essais cliniques évaluant leur traitement injectable sous-cutané contre la schizophrénie ont atteint le critère d’évaluation principal.
Teva Pharmaceutical Industries est une entreprise pharmaceutique israélienne domiciliée à Petah Tikva, spécialisée dans les médicaments génériques et dans les composants actifs.
MedinCell est une société pharmaceutique qui a créé une technologie d’administration des médicaments par injection sous-cutanée permettant de respecter le traitement. 
MedinCell et le groupe Teva Pharmaceutical Industries annoncent des résultats positifs pour l’essai de phase 3 visant à l’approbation d’un traitement injectable sous-cutané à libération prolongée de rispéridone pour les patients atteints de schizophrénie.

La schizophrénie est un trouble mental chronique, progressif et fortement handicapant, qui affecte la façon des patients de penser, de se sentir et d’agir. Les patients présentent toute une série de symptômes, qui peuvent inclure des délires, des hallucinations, un discours ou un comportement désorganisé et une altération des capacités cognitives.
Selon des données fournies par MedinCell, environ 1% de la population mondiale développera une schizophrénie au cours de sa vie et 3,5 millions de personnes aux États-Unis sont actuellement diagnostiquées avec cette maladie.
L’injection expérimentale de la rispéridone par MedinCell et Teva utilise une nouvelle plate-forme de distribution de polymère qui permet au produit d’être administré par voie sous-cutanée.

 

Partager :