Partager :

La députée des Français de l’étranger, Anne Genetet, a déposé une proposition de loi pour la création d’un label d’Etat « France Impact », une manière d’identifier les entrepreneurs français à l’étranger pour mieux les soutenir.

Après deux ans de travail avec les acteurs de la présence économique française dans le monde et 12 députés LREM, dont Amélia Lakrafi et Samantha Cazebonne, la députée de la 11e circonscription des Français de l’étranger, Anne Genetet, a déposé une proposition de loi pour faciliter l’accompagnement des entrepreneurs français à l’étranger. « J’ai été alertée par beaucoup d’entrepreneurs français à l’étranger qui, même avant la crise, m’ont fait part de leurs spécificités, de leurs particularités et de leur frustration de ne pas être suffisamment identifiés, visibles et reconnus. », nous a-t-elle confié.

Le label France Impact

La députée des Français d’Asie, d’Océanie et d’Europe orientale propose la création d’un label public français : France Impact. « Nous sommes arrivés au label France Impact en s’inspirant du label pour les entreprises du patrimoine vivant », a déclaré Anne Genetet. Le label France Impact faciliterait l’identification des entreprises de droit étranger qui participent au rayonnement international de la France, afin qu’elles puissent gagner en reconnaissance, en visibilité et en soutien. Mieux les connaitre pour également mieux les aider. Les entrepreneurs français à l’étranger ont particulièrement souffert de cette pandémie et n’ont pour le moment reçu aucune aide de l’Etat français et souvent également de leur pays d’accueil.

Pour Anne Genetet, ce label permettra également aux entreprises souhaitant se lancer à l’export de pouvoir plus facilement identifier les acteurs français à l’étranger, qui pourront, en complément de Business France et des conseillers du commerce extérieur, les aider à obtenir des débouchés à l’international.

 

Quelles seraient les modalités d’attribution du label France Impact ?

Selon la proposition de loi, le label France Impact pourra être attribué à toute entreprise de droit étranger qui répond au moins à deux de ces critères:

  • une gouvernance de nationalité majoritairement française ou un actionnariat de nationalité majoritairement française ou possédant un partenariat privilégié avec une entreprise de nationalité française,
  • un patrimoine économique reposant sur des produits ou services d’origine française, composé en particulier d’un lien direct à la langue ou à la culture française
  • la détention d’un savoir‑faire typiquement français reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité

Ce label serait rattaché au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et « décerné par les ambassadeurs de France en poste à l’étranger, accompagnés d’un comité dans lequel seront présents les conseillers des Français de l’étranger ».

lepetitjournal.com

Partager :