Partager :

Lors de la conférence de presse marquant la fin de l’année 2020, Ittai Ben Zeev, PDG de la TASE (Tel Aviv Stock Exchange) a annoncé récemment que « Cette année a marqué une étape importante dans le renforcement des liens entre la TASE et la haute technologie locale, puisqu’un nombre record de nouvelles entreprises technologiques l’ont rejoint, et que des dizaines d’autres vont suivre. Notre stratégie de ces dernières années a jeté les bases qui permettent à la TASE de mieux refléter le succès de la haute technologie israélienne et de servir de siège à ces entreprises.

La TASE a continué à se concentrer sur un effort ciblé pour atteindre trois objectifs principaux qui ont été définis dans le plan stratégique qu’il a introduit il y a quatre ans : refléter l’économie israélienne, accroître les liquidités et développer ses services, le tout avec les ajustements nécessaires pour répondre aux besoins actuels des investisseurs et des entreprises.

2020 a été une année record et le nombre de nouvelles sociétés ayant effectué une introduction en bourse sur la TASE s’élève à 27, le plus grand nombre depuis 2007, dont 8 ont levé des fonds avec une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de NIS. Après des années d’enchères exclusivement néerlandaises en 2020, 21 nouvelles sociétés ont été introduites sur le marché de la construction de livres pour les investisseurs institutionnels, levant 4,3 milliards de NIS, soit 94 % des introductions en bourse réalisées cette année, contre seulement trois nouveaux émetteurs qui ont opté pour la construction de livres l’année dernière.

Le secteur de la haute technologie a pris un essor considérable cette année, comme en témoignent le nombre record de 19 introductions en bourse de sociétés de haute technologie (dont 5 partenariats de R&D), la double cotation d’une société de haute technologie et des dizaines d’autres sociétés de haute technologie à différents stades de leur introduction en bourse. Les 6 entreprises de haute technologie qui ont rejoint l’indice phare TA-35 sont une autre indication du poids croissant du secteur technologique. Les indices TA Tech-Elite et TA-Technology ont augmenté respectivement de 35 % et 31 %, soit une hausse similaire à celle de l’indice Nasdaq (42 %). Ces indices ont également pris la tête sur la période de cinq ans 2016-2020, avec une augmentation de 123% et 195%, respectivement.

Ben Zeev a également abordé les publications concernant les grandes introductions en bourse de sociétés technologiques israéliennes aux États-Unis, et a déclaré que la TASE encourage constamment ces sociétés à s’inscrire à la double cotation en Israël.

La double cotation permet aux entreprises qui sont cotées sur les bourses des États-Unis, de Londres, de Hong Kong, de Singapour et de Toronto de faire également coter leurs actions dans un volet spécial du TASE. Les sociétés à double cotation continuent d’être régies par la réglementation de la loi étrangère sur les valeurs mobilières et de la bourse étrangère, sans aucune réglementation supplémentaire en Israël. La TASE souligne que le processus de double cotation est simple, facile et rapide, sans coût important.

Aujourd’hui, la TASE a révélé les deux premiers à rejoindre sa plateforme électronique innovante, TASE UP, qui permet aux entreprises et aux fonds de lever des fonds auprès d’investisseurs accrédités et institutionnels et de rester privés : Group 11, le fonds de capital-risque de l’investisseur Dovi Frances, avec un objectif de levée de fonds de 100 millions de dollars, et la start-up Veev, avec un objectif de levée de fonds de 50 millions de dollars.
Pour plus d’informations.

Source : PR Newswire & Israël Valley

Partager :