Partager :
Source Medias 24 (Copyrights). Quelques jours avant l’arrivée au Maroc d’une délégation américano-israélienne comprenant Jared Kushner, conseiller du président Trump, Médias24 a joint au téléphone en Israël Rabbin David Pinto. Dans cet entretien, le rabbin d’origine marocaine affirme que le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays est un événement historique qui assurera un grand développement économique au Royaume et permettra de trouver à terme une solution au conflit israélo-palestinien.
Médias24 : Comment avez-vous appris la nouvelle du rapprochement entre le Maroc et Israël ?
Rabbi David Pinto: Cette très bonne nouvelle m’a été communiquée par Jared Kushner en personne qui me l’a annoncée juste après que sa Majesté le Roi Mohammed VI en a informé son peuple.
-Un commentaire sur cette reconnaissance inédite: est-ce que c’est réellement un tournant historique ?
Absolument car toute ma vie, j’ai prié pour que cela arrive un jour.
Etant né au Maroc et détenteur d’un passeport marocain, je suis fidèle à mon pays et je prie pour le peuple marocain chaque jour que le bon Dieu fait.
J’ai reçu cette fidélité et cette culture de mon défunt père, que son âme repose en paix, à l’image de tous les juifs marocains de la planète qui ont leur pays d’origine dans le sang.
C’est une nouvelle plus qu’extraordinaire sachant que je n’arrête pas de recevoir des milliers de coups de téléphone de la part de juifs marocains du monde entier qui ressentent une joie énorme.
Si certains Marocains pensent que nous avons oublié notre pays d’origine, je me dois de préciser que les juifs marocains sont extrêmement fidèles à leurs racines et à leur pays.
Même les nouvelles générations, descendantes de juifs marocains installés depuis les années 60 en Israël, se considèrent tous comme des Marocains et très souvent parlent la darija couramment.
-Qu’est-ce que cela va changer à l’avenir pour les deux pays ?
Avant tout, je veux dire que quand je me rends au Maroc, je me sens plus chez moi que chez moi.
Je n’ai pas honte de ma kippa sur ma tête et jamais au grand jamais, personne ne m’a fait la moindre réflexion désobligeante. C’est également le cas de mes enfants qui sont pourtant nés en France.
Ainsi, quand vous les interrogez sur leur nationalité, ils vous répondront qu’ils sont marocains avant toute chose et d’ailleurs ils parlent l’arabe comme vous et moi.
Pour en revenir à votre question, je pense que cela servira à resserrer les liens entre les fils d’Abraham qu’ils soient musulmans ou juifs car ce sont avant toute chose des cousins de la même famille.
-Qu’avez-vous à dire aux Marocains qui condamnent le rapprochement entre le Maroc et Israël ?
Que je les comprends très bien parce que malheureusement, il y a certaines divergences politiques au milieu qui séparent les deux communautés.
Cela dit, je suis persuadé qu’avec la sagesse de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a mis des conditions à la reconnaissance marocaine, la cause de la paix va finir par s’imposer.
En effet, avant d’annoncer la nouvelle de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, il a d’abord appelé le président Abbas pour lui dire que le Maroc n’avait pas oublié la cause palestinienne.
Et que bien au contraire, le Maroc va poursuivre ses efforts de paix pour résoudre le conflit actuel.
Sachant que le Roi Mohammed VI est commandeur des croyants et le chef spirituel d’Al Qods, il lui sera certainement plus facile d’appuyer la cause palestinienne car il sera en lien direct avec l’Etat d’Israël.
Sans relations directes entre les deux pays, sa parole n’était, selon moi, pas écoutée de la même manière alors que désormais elle pourra s’imposer et faire des miracles.
A l’image de son grand-père feu SM Mohammed V et de son père feu SM Hassan II, que leurs âmes reposent en paix, le Souverain actuel possède un don pour le rapprochement des peuples.
-Vous voulez dire que c’est l’occasion ou jamais de résoudre le conflit palestinien qui s’éternise depuis des décennies ?
Absolument, il y aura sûrement des développements extraordinaires qui viendront rapidement.
-Serez-vous dans l’avion avec le conseiller Jared Kushner mardi prochain ?
Je ne pense pas car, étant avant tout rabbin, je préfère ne pas me mêler des questions de politique.
La seule fois où j’ai accompagné Jared avec sa délégation, c’était pour mon pays qui est le Maroc.
-Pouvez-vous nous en parler ?
Nous nous sommes d’abord rendus ensemble pour un pèlerinage au cimetière de Casablanca qui accueille mon défunt père avant d’entamer une longue discussion qui a duré plusieurs heures.
Nous avons parlé à bâtons rompus de beaucoup de choses et notamment de la gentillesse de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du peuple marocain qui nous ont accueillis depuis plus d’un millénaire.
Cela a été l’occasion de lui expliquer durant au moins deux heures la particularité de l’Islam marocain qui est très ouvert sur les autres cultures et les religions avec qui ce pays cohabite sans problème.
Après quoi, je l’ai rejoint à Rabat où il m’a annoncé que les choses avançaient bien et aujourd’hui, nous en récoltons les fruits.
-Avec le recul, vous avez donc contribué au rapprochement entre le Maroc et Israël…
Je vais vous faire un aveu, lorsque Donald Trump est devenu Président, la première chose que j’ai faite a été de dire à Jared qui est mon élève spirituel depuis plus de 20 ans, de ne pas oublier le Maroc.
-Vous voulez dire dès le début du mandat du président Trump ?
Absolument dès 2016 et j’ai d’ailleurs plusieurs courriers qui prouvent mon engagement pour un rapprochement entre le Maroc et Israël.
J’ai dit à Jared que c’était très important en lui rappelant que Sa Majesté était le protecteur des juifs marocains et que le peuple marocain accueillait sans aucun problème tous les enfants de son pays.
D’ailleurs, Jared a été très ému en apprenant de ma bouche que plusieurs milliers de pèlerins juifs étaient les bienvenus pour se recueillir chaque année sur la tombe de leurs ancêtres au Maroc.
Après quoi, j’avais ajouté que le travail de rapprochement était donc très facile car nous avions une base et une communauté d’esprit qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde arabe.
Ma joie a donc été immense quand j’ai appris qu’il devait revenir au Maroc pour un rapprochement.
En fait, la réussite de tout ce qui vient de se passer est à mettre au crédit de la sagesse de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a abouti au résultat actuel qui va très certainement bouleverser l’avenir.
-Vous ne serez donc pas présent lors de la visite de la délégation israélienne et de Jared Kushner?
Ce n’est pas important car le mérite et la gloire reviennent en priorité à sa Majesté le Roi.
-Quelle est la nature de vos relations avec Jared Kushner ?
C’est mon élève spirituel depuis plus de 20 ans soit bien avant qu’il ne se marie avec Ivanka.
En effet, je connais très bien ses parents et sa famille avec qui je communique régulièrement.
En 2019, j’ai d’ailleurs accueilli sa mère et ses deux filles à la grande cérémonie religieuse que nous organisons chaque année à Essaouira et je profite de l’occasion que vous me donnez pour remercier les autorités marocaines qui leur ont déroulé le tapis rouge avec une protection rapprochée.
-Y aura-t-il des bénéfices économiques pour le Maroc, notamment au niveau du tourisme ?
En dehors des 800.000 touristes israéliens d’origine marocaine qui ne manqueront pas de venir dans leur pays d’origine, ce rapprochement va certainement rassurer et motiver la diaspora juive du monde entier pour se rendre au Maroc, soit plusieurs millions de personnes.
Etant depuis 30 ans l’organisateur d’un événement à Essaouira qui attire 2.000 à 3.000 personnes du monde entier, je peux vous dire que le Maroc est déjà très connu avec ce simple pèlerinage.
Si les bénéfices touristiques vont être extraordinaires, ce sera aussi le cas au niveau financier car je connais énormément de juifs marocains qui attendent depuis longtemps d’investir dans leur pays d’origine.
Au niveau économique, il faudra s’attendre à un flux très important d’investissements directs étrangers car ils sont très nombreux à vouloir construire des usines et à investir dans l’immobilier au Maroc.
En fait, personne ne s’attendait à ce rapprochement et moi-même j’ai dû garder le secret depuis 2 ans.
-Cela veut donc dire que vous étiez au courant bien avant que cela devienne officiel ?
Je n’étais pas informé mais au fond de moi, je savais très bien que Jared n’avait aucune raison de se rendre au Maroc pour rien surtout après sa visite aux Émirats arabes unis qui a abouti à la situation que l’on connaît.
Sachant cela, tout le monde avait bien compris que le Maroc serait le prochain.
-Selon vous, qu’est-ce qui différencie le Maroc des autres pays arabes 
Je crois que la principale raison est que nous avons cohabité ensemble durant des siècles.
-Oui, mais il y avait également des communautés juives dans d’autres pays arabes …
Il y a des choses que l’on ne peut pas expliquer mais je pense très sincèrement que le Maroc est un pays béni et unique au monde.
A ce propos, je vais vous raconter une anecdote pour que vous compreniez mieux l’état d’esprit des juifs marocains et la nature de leurs rapports avec leur pays de naissance.
Lorsque j’étais enfant, j’ai voyagé en voiture de Casablanca à Essaouira avec mon défunt père et nous nous sommes arrêtés à Moulay Idriss, une petite bourgade à côté d’El Jadida.
Lors de notre escale pour nous restaurer, il y avait un mendiant marocain et un autre juif qui nous ont demandé la charité en même temps.
Mon père m’a alors dit, tu donnes d’abord l’aumône au musulman avant de donner au juif.
Après avoir repris la route, je lui ai demandé la raison de cette différence et il m’a alors dit que le Maroc était le pays qui nous avait accueillis et qu’il était donc prioritaire au regard de ce que nous lui devions.
-En conclusion, voulez-vous ajouter quelque chose ?
Mon dernier message destiné à mes frères marocains qui s’opposent à ce rapprochement est qu’ils ne seront pas du tout déçus.
Si je comprends très bien qu’ils soient aujourd’hui sous le choc, je suis cependant persuadé que c’est temporaire car le moment est venu pour que les enfants d’Abraham avancent ensemble pour construire la paix et notamment avec nos frères palestiniens …

Source Medias 24

Partager :