Partager :

C’est la question du jour en Israël. Qui est donc ce Monsieur « D » qui va jouer un rôle crucial pour Israël dans les années à venir. La seule certitude : il fait l’unanimité au sein de la classe politique du pays. Beny Gantz l’aime bien. Et Bibi l’adore. Ce qui n’est pas rien dans un pays où personne n’est jamais d’accord sur les nominations officielles… Cinq certitudes :

  1. C’est un homme de plus de 45 ans (pas de femmes pour ce job resérvé aux »macho-men », polyglotte, discret, sur-diplômé.
  2. Il a participé aux grandes décisions du Mossad depuis trois ans.
  3. Daniel, David, Dov, Dan, Dominique, Dima, Donald, … son nom démarre par un « D ».
  4. Son boss actuel l’aime bien. « D » n’a pas de casseroles.
  5. L’Iran, il connait!

Selon (1) : « Le Premier ministre a proposé « Mr D », le chef adjoint du Mossad, comme son candidat pour remplacer Yossi Cohen en tant que prochain directeur du Mossad en juin 2021.La nomination doit être approuvée par le Comité consultatif de la fonction publique (Comité Goldberg).

Techniquement, l’agence fait partie du cabinet du Premier ministre, donc aucune approbation du Cabinet ou de la Knesset n’est nécessaire. Le PM Netanyahu voulait annoncer la nomination avant l’annonce des élections. Cela évite le scénario où les critiques tentent de bloquer toute nomination future pendant la saison électorale, ou alors qu’il perde le poste de premier ministre avant que Cohen ne démissionne en juin.

L’ancien chef adjoint du Mossad Ram Ben Barak et d’autres anciens responsables ont déclaré que « D » était un candidat hautement qualifié et digne. Il est également considéré comme proche de Cohen et a été impliqué dans des accords de normalisation que l’actuel chef du Mossad a aidé à faire avancer avec les pays arabes sunnites modérés. L’identité de D ne peut être révélée tant qu’il n’a pas été autorisé par le comité de sélection.

Gantz a publié une déclaration à la suite de la déclaration de Netanyahu, affirmant que « le Mossad fait face à de nombreux défis importants et cruciaux pour assurer la sécurité de l’Etat d’Israël et de ses citoyens. Nous attendrons l’approbation du Comité Goldberg et souhaitons à » D « la meilleure des chances pour son rôle. »
Partager :