Partager :
Le Mossad aurait éliminé le numéro 2 d’Al Qaida à Téhéran en août dernier, et ce à la demande des Etats Unis. Une information révélée par le New York Times confirmée ni par Jérusalem ni par Washington. Abdullah Ahmed Abdullah était l’un des terroristes les plus recherchés par les Etats Unis.
C’est lui qui avait organisé en 1998 deux attentats à la bombe contre des ambassades américaines à Dar es-Salaam en Tanzanie et à Nairobi au Kenya. Des attentats responsables de la mort de 224 personnes et de plusieurs centaines de blessés.
Et c’est justement le jour anniversaire de ses attentats, le 7 août dernier, vers 21 heures que deux agents du Mossad à moto se seraient approchés du véhicule qu’il conduisait non loin de chez lui à Téhéran. Ils auraient tiré à cinq reprises.
Tuant aussi Miriam la fille du terroriste, veuve de l’un des fils d’Oussma Ben Laden. Et Habib Daoud, un professeur d’histoire libanais vraisemblablement membre du Hezbollah.
La préparation de cette opération et les filatures aurait duré un an. La mort du numéro 2 d’Al Qaida n’avait depuis jamais été confirmé ni par l’Iran, ni Al-Qaida.
Abdullah Ahmed Abdullah connu aussi sous nom de guerre Abu Mohamed El Masri, était aussi, d’après les services de renseignements israéliens, le responsable de l’assassinat de trois israéliens au Kenya en 2002. « Je savais qu’un jour Israël lui réglerait son compte ».
C’est avec ces mots qu’a réagi hier Ora Anter, à l’annonce de l’élimination d’Abdullah. La tête pensante d’après Jérusalem de l’attentat qui a couté la vie à deux de ses fils. Ce sont les fêtes de Hannukah 2002. Le couple Anter est en vacances avec leurs trois enfants à l’hotel Paradise à Mombassa au Kenya.
Dans l’explosion à la voiture piégée contre l’établissement, Dvir 14 ans et Noy 12 ans sont tués. La mère reste entre la vie et la mort pendant plusieurs jours. Alors que son mari Rami et leur jeune fille Edva sont eux plus modérément touchés. Dans l’attentat, un troisième israélien et six autres personnes sont également tués. Pour le Mossad, pas de doute, Israël était visé, l’hôtel est le seul de la région à appartenir à des israéliens.
Et si Jérusalem aurait accepté la demande américaine d’éliminer Abdullah Ahmed Abdullah c’est car celui qui était considéré come le successeur le plus probable du leader actuel d’Al-Qaida; planifiait des attentats contre des intérêts israéliens et des Juifs dans le monde.

Partager :