Partager :

Le covid-19 frappe lourdement les magasins de Tel-Aviv. Avi Sumsi a brisé le coeur de milliers d’israéliens qui ont suivi ses « aventures » sur Twitter, Instagram, aux news du soir à la télévision. Au bord de la faillite, Avi Sumsu, avant de fermer son magasin pour toujours, a posé devant sa boutique des cartons de chaussures qu’il a offert aux pauvres de  la rue. Son histoire figure en première page du journal Haaretz (Anglais).

Sur i24News : « Des centaines de tombes factices à la mémoire des entreprises qui ont fait faillite ont été installées ce mercredi sur la place Rabin, face à la mairie de Tel-Aviv.

Sur chacune de ces pierres tombales a été inscrit le nom d’une entreprise qui a dû fermer, suite aux restrictions sanitaires imposées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus. Parmi elles, un grand nombre de bars et de restaurants.

Ce cimetière symbolique a été mis en place à l’initiative du Centre pour la justice sociale. « Pendant que le gouvernement est occupé par sa survie politique et les petites querelles, les entreprises continuent de fermer et des dizaines de milliers d’Israéliens perdent leur moyen de subsistance « , a déclaré dans la presse Izhar Carmon, le directeur de cette organisation.

Selon les prévisions du Service de l’emploi israélien, le taux de chômage devrait s’élever à 12%, soit environ 500.000 actifs, d’ici la fin de l’année, un chiffre trois fois supérieur à ce qu’il était juste avant la crise sanitaire.

Si un nouveau confinement général du pays devait être décrété dans les prochains mois, ces estimations seraient bien évidemment revues à la hausse ».

Partager :