Partager :

Un vaste réseau de bénévoles, dans les secteurs ultra-orthodoxes, soigne discrètement et à domicile des milliers de malades du coronavirus, et ce depuis des mois – une alternative à la prise en charge dans les hôpitaux, actuellement bondés – un programme qui passerait sous le radar des autorités.

Cette initiative a vu le jour dans les mouvements haredim antisionistes désireux d’éviter les hôpitaux israéliens. Elle s’est ensuite propagée dans la communauté toute entière alors que les centres médicaux étaient menacés de saturation et que les personnels-soignants étaient submergés, a fait savoir la Douzième chaîne dimanche soir.

Au moins 170 personnes prises en charge par ce réseau secret de bénévoles se trouveraient actuellement dans un état grave et plus de 2 000 personnes dans un état critique ont bénéficié de traitements au cours des six derniers mois, selon le reportage. Les organisateurs affirment que seuls 10 à 15 patients ont fini à l’hôpital et que trois – notamment un malade qui a été filmé par la Douzième chaîne, la semaine dernière – ont succombé à la maladie.

Sources et copyrights : Times of Israel.

Photo Copyrights : AFP.

Partager :