Partager :

Le reconfinement en place en Israël depuis maintenant trois semaines, commence à donner des résultats, même si Benyamin Netanyahou a déjà averti qu’il ne serait pas allégé tout de suite. La courbe se stabilise, alors que certaines zones restent encore dans le rouge, principalement les localités et quartiers à population ultra-orthodoxe. Et c’est justement au niveau local, que les choses pourraient bouger, si l’on en juge par certaines initiatives.

La localité de Yerouham, dans le Néguev a notamment été citée en exemple pour le remarquable travail de sa maire, Tal Ohana, qui a réussi en moins de deux semaines, à faire passer sa commune de la catégorie rouge à la catégorie verte, c’est-à-dire où l’épidémie de Covid est sous contrôle.

C’est au début du mois de septembre, que les chiffres alarmants étaient arrivés sur le bureau de l’élue de cette ville de 12 000 habitants. Tal Ohana décide aussitôt de prendre les choses en mains, sans attendre les consignes en provenance de Jérusalem. Elle ordonne la fermeture immédiate du principal lycée de la ville, où trois adolescents ont été testés positifs au Covid, puis du reste des établissements scolaires.

Dans la foulée, la maire ordonne la suspension de toutes les activités périscolaires et culturelles. En revanche, elle maintient l’activité économique avec un strict protocole d’hygiène. En tout cas, jusqu’à ce que le confinement soit réimposé au niveau national. Mais entretemps, les mesures drastiques de la maire ont permis de casser les chaines de transmission et en dix jours, le nombre de nouveaux cas positifs étaient retombés de 100 à 44.

Tal Ohana a également imposé la fermeture de toutes les synagogues, mais en faisant un travail d’information et de communication en amont. Dans cette ville à population largement religieuse, mais aussi orthodoxe, la maire a travaillé avec le rabbin de la ville et les responsables des synagogues, pour sensibiliser le public. Tout le monde a contribué pour l’organisation des prières en plein air, comme pour l’aide aux familles qui ont pu se faire prêter des ordinateurs pour que leurs enfants puissent continuer à étudier à distance. Ce suivi local a permis de répondre au plus près aux besoins spécifiques de la population et mobiliser toutes les aides disponibles.

La réussite de Yerouham commence d’ailleurs à faire des émules. A Tel Aviv, le maire Ron Huldaï a suivi l’exemple de sa collègue du Néguev en mettant en place son propre centre municipal d’enquête épidémiologique, en partenariat avec le ministère de la Santé et l’armée, pour suivre les malades et prévenir les cas contacts, sans attendre l’intervention  des services au niveau national, déjà débordés.

Les élus locaux qui ont eu cette semaine une réunion en ligne avec le Premier ministre israélien ont insisté sur leur volonté de prendre en charge au niveau municipal tout ce qui peut décharger les administrations nationales et mieux surveiller et contenir l’évolution de l’épidémie. C’est d’ailleurs ce que prévoit le plan du commissaire au Covid, qui avait été approuvé début septembre, mais dont l’application a été reportée jusqu’à la fin du reconfinement.

Pascale Zonszain (www.radioj.fr)

Partager :