Partager :

En Israël, la fête démarre ce soir. Plus de 6 000 soldats et 1 000 policiers israéliens vont faire appliquer le confinement.

En Israël, 6 000 policiers et 1 000 soldats israéliens seront mobilisés à partir de ce vendredi pour faire appliquer le confinement qui prendra effet à 14h, heure locale, cet après midi pour une durée d’au moins trois semaines. Les points de contrôle seront installés aux sorties des villes et dans les quartiers. « Nous empêcherons surtout les rassemblements, » a déclaré le chef du département des opérations, le surintendant adjoint Yishai Shalem, qui s’est montré très ferme, menaçant d’infliger des amendes lorsque cela serait nécessaire. (Ilana Ferhadian)

Des centaines de personnes manifestent à Tel Aviv contre le nouveau confinement.

Des centaines d’Israéliens ont manifesté à Tel Aviv jeudi soir contre un deuxième confinement national pour lutter contre la pandémie croissante de coronavirus en Israël. « L’économie est en chute libre, les gens perdent leur emploi, ils sont déprimés », a déclaré Yaël, l’une des 300 à 400 manifestants de la place Habima. Les protestataires portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: « Pour être un peuple libre sur notre terre », une référence à la Hatikva, a rapporté le site d’information Haaretz.

Des manifestants anti-corruption du mouvement des Drapeaux Noirs se sont également rassemblés à des dizaines d’intersections routières et de ponts à travers le pays. « Nous sommes ici et continuerons de lutter pour la pérennité de l’Etat d’Israël, et non de l’Etat de Netanyahou. » (Gabriel Attal)

Benyamin Netanyahou: « Je n’hésiterai pas à prendre davantage de mesures si cela est nécessaire ».

A la veille du second confinement, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a affirmé jeudi soir qu’une augmentation inquiétante des cas de coronavirus avait été enregistrée depuis deux jours. Le chef du gouvernement a haussé le ton en déclarant qu’il n’hésiterait pas à prendre des mesures plus sévères si cela s’avérait nécessaire. Son objectif: faire baisser le taux de morbidité. « Mon engagement est de préserver vos vies et votre santé, je vous demande donc de porter vos masques et d’éviter les rassemblements jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible. De cette manière, nous pourrons alléger les restrictions », a ajouté le chef du gouvernement israélien, ajoutant que l’obtention d’un vaccin se ferait d’ici quelques mois.  (Ilana Ferhadian)

Copyrights. radioj.fr/

Partager :