Partager :

Des représentants du gouvernement israélien ont rencontré mardi soir des responsables de l’application TikTok pour discuter de la manière de mieux lutter contre les discours de haine, l’antisémitisme et l’incitation à la violence sur la plateforme chinoise de partage de vidéos.

Des fonctionnaires des ministères des Affaires stratégiques, de la Justice, des Affaires étrangères et des Communications ont présenté un programme pour que TikTok conçoive un ”système de collaboration qui permette de localiser et supprimer les contenus haineux”.

Les responsables israéliens ont également suggéré la mise en œuvre d’un programme éducatif pour les jeunes utilisateurs inscrits sur la plateforme, afin de les sensibiliser aux effets des discours de haine et d’antisémitisme sur le grand public, et mieux faire connaître l’État d’Israël.

Les deux parties ont également convenu de se réunir régulièrement sur la question, afin de prolonger les réflexions de la réunion de mardi.

La ministre des Affaires stratégiques Orit Farkash-Hacohen, qui a dirigé la réunion, avait déjà sollicité des rencontres avec des représentants de Facebook et de Twitter afin de les réprimander sur leur gestion inefficace face aux messages antisémites et d’incitation à la haine sur leurs plateformes.

”Le discours public se déroule presque exclusivement sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi j’ai fixé comme objectif pour le ministère d’accroître nos capacités technologiques, ainsi que nos discussions avec les entreprises de réseaux sociaux pour créer une réalité différente et meilleure”, a déclaré Orit Farkash-Hacohen lors de sa prise de fonction en mai dernier.

Source : i24news.tv/

Partager :