Partager :

Les Emirats sont « très intéressés » par le développement agricole, hydraulique et solaire du Néguev selon le Premier Ministre israélien. Il a également déclaré que « les Emirats avaient l’intention d’investir dans la région en puisant dans leur fonds souverain, qui s’élève à un Milliards de dollars environ ».

Selon frstrategie.org:  « Aux Émirats Arabes Unis, on compte au moins trois fonds souverains : Mubadala, Emirates Investment Authority (EIA) et le plus puissant d’entre eux, l’Abu Dhabi Investment Authority (ADIA).

Fondé en 1976, ce dernier aurait, peu avant la crise de 2008, disposé de près de 1 000 milliards de dollars investis dans toutes les classes d’actifs. Ce montant est estimé aujourd’hui à 800 milliards de dollars, ce qui en fait toujours le fonds d’investissement le plus important de la région. Il est alimenté par les versements tirés des surplus financiers provenant des exportations de pétrole. Même si son intérêt pour les pays émergents semble se développer, l’Europe et l’Amérique du Nord représentent environ les trois quarts des actifs du fonds placés à l’étranger. Les nouvelles stratégies visent à renforcer le poids de l’Asie.

Mubadala, un fonds entièrement détenu par l’Émirat d’Abu Dhabi et placé sous l’autorité du Prince héritier Sheikh Mohamed Bin Zayed, disposerait, lui, de près de 226 milliards de dollars d’actifs. Sa mission essentielle consiste à investir ses ressources dans des projets structurants et stratégiques pour l’économie d’Abu Dhabi, au premier rang desquels figurent l’énergie, les grands projets d’infrastructures et l’aéronautique en partenariat avec les grandes entreprises internationales qui apportent leur savoir-faire, leurs technologies et leurs capitaux.

Mubadala détient des participations directes dans des groupes industriels considérés comme importants pour le développement de l’Émirat : dans l’aéronautique (Piaggio Aero), les TIC (avec l’opérateur Du), dans le capital investissement et le capital-risque (Carlyle et GE), dans la microélectronique (ATIC et AMD) et dans le tourisme (avec la chaîne américaine Viceroy). Dans un souci d’une meilleure efficacité, Mubadala a récemment fusionné avec deux autres fonds souverains, Abu Dhabi Investment Council et Aabar, plus orienté vers les actifs industriels ».

Partager :