Partager :

L’annonce d’une normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis a fait l’effet d’un coup de tonnerre. Les Emirats sont le troisième pays arabe à reconnaître Israël, après L’Egypte et la Jordanie. D’autres monarchies du Golfe, comme Oman et Bahreïn, suivront bientôt le même chemin. C’est désormais une partie du monde arabe, et la plus riche, qui s’ouvre à Israël, première puissance technologique et militaire de la région. Un climat propice pour les échanges économiques et le business.

La convergence d’intérêts entre Israël et certaines monarchies du Golfe ne surgit pas de nulle part et ne s’est pas bâtie sur le vide. Cela fait des années que des contacts ont lieu officieusement et que ces pays procèdent à des échanges d’informations dans le domaine de la sécurité extérieure et intérieure.

NSO Group et Verint Systems (1), deux sociétés spécialisées dans la cybersécurité basées à Herzliya auraient été sollicitées par les Emirats pour les aider à surveiller les terroristes et les dissidents politiques.

On apprenait en juillet que le Groupe 42, une société spécialisée dans le Cloud Computing et l’Intelligence artificielle basée à Abou Dhabi et les entreprises israélienne Rafael Advanced Defense Systems et Israel Aerospace Industries avaient signé un accord de coopération. Officiellement, pour lutter contre la pandémie, en promouvant le développement de solutions médicales.

https://www.oblis.be/fr/news/2020/08/19/potentiel-economique-laccord-historique-israel-emirats-551164

(1) Verint Systems est une société israélienne d’analyse basée à Melville, New York, qui a été fondée en 2002. La société vend des produits logiciels et matériels pour la gestion de l’engagement client, la sécurité, la surveillance et l’intelligence d’affaires.

 

Partager :