Partager :
L’accord récemment négocié entre Israël et les Émirats arabes unis pour normaliser les relations entre les deux pays comprendrait une clause secrète pour le commerce d’armes, a révélé le journal israélien Yediot Ahronoth, mardi, sur la base de sources anonymes américaines et émiraties.
Des informations niées par le Premier ministre israélien.

Cette clause ouvrirait notamment la voie à la vente d’avions de chasse F-35 et de drones américains aux Émirats. Jusqu’à présent, Israël a toujours refusé de tels marchés d’armes – en particulier d’avions et de drones.
L’État hébreu compte ainsi empêcher d’autres pays de la région d’acquérir une telle force aérienne.
Le ministre du Renseignement Eli Cohen a déclaré à la télévision que la position du gouvernement n’a pas changé à ce propos. Cependant, le journal Haaretz rapporte, sur la base de sources non précisées, que l’inquiétude croît quant à la conclusion d’un accord à l’insu des hauts fonctionnaires de la Défense.  (Source DhNet)
Partager :