Partager :

Les Forces de défense israéliennes ont commencé à réduire leurs troupes le long de la frontière libanaise et à supprimer les barrages routiers de la région suite à une « évaluation de la situation », a indiqué lundi l’armée israélienne.

Les troupes et les armes supplémentaires avaient été déployées le long de la frontière par crainte d’une attaque du groupe terroriste du Hezbollah, qui a menacé de se venger de la mort de l’un de ses combattants lors d’une frappe aérienne en Syrie attribuée à Israël.

« Conformément à l’évaluation continue de la situation au sein de Tsahal, certaines des restrictions sur les véhicules militaires ont été levées et un certain nombre de barrages routiers ont été ouverts dans la zone de la frontière nord », a poursuivi Tsahal dans un communiqué.

« Des réductions ponctuelles des troupes de renfort dans la région ont commencé », a ajouté l’armée.

Malgré la diminution des renforts, les troupes restantes dans la zone restent en état d’alerte.

https://www.i24news.tv/

Partager :