Partager :

Des milliers de Palestiniens sont entrés en Israël vendredi pour se rendre à la plage, avec l’accord des autorités, a rapporté le Jerusalem Post.

Ils sont passés par des postes frontaliers temporairement ouverts dans le nord de la Cisjordanie. Des bus appartenant à des compagnies arabo-israéliennes les attendaient de l’autre côté des points de passage, et les ont emmenés dans plusieurs villes dont Netanya, Haïfa, Tel Aviv-Jaffa et Tibériade.

La chaîne de télévision Al-Fajer, basée à Tulkarem, a diffusé des photos de Palestiniens traversant librement la frontière et profitant de leur journée sur les plages israéliennes.

L’une d’elles montrait une femme de 87 ans assise sur la plage de Netanya avec ses petits-enfants. La légende du cliché disait: « Um Zuheir réalise son rêve de visiter la mer en Palestine occupée, à 87 ans. »

Une mère de cinq enfants a expliqué pour sa part au quotidien israélien Haaretz que c’était la première fois que ses enfants voyaient la mer, précisant que c’était « la plus belle attraction et la moins chère qu’elle pouvait leur offrir ».

Les responsables palestiniens ont déclaré qu’ils avaient été surpris par la décision d’Israël d’ouvrir les points de passage, et ont exprimé leur crainte que cette décision n’entraîne une augmentation du nombre de Palestiniens diagnostiqués positifs au coronavirus.

« Nous nous attendons à une forte augmentation du nombre de cas d’infection après l’ouverture des postes frontaliers », a averti un responsable du ministère palestinien de la Santé. « Nous avons été surpris par la décision d’Israël, qui n’a pas été coordonnée avec l’Autorité palestinienne. »

En règle générale, les Palestiniens souhaitant entrer en Israël sont tenus d’obtenir des permis délivrés par les autorités israéliennes.

https://www.i24news.tv

Partager :