Partager :

Donald Trump annule la convention du Parti républicain le mois prochain. Lors de ce grand rendez-vous prévu à Jacksonville en Floride, du 24 au 27 août, des milliers de représentants du parti devaient l’introniser candidat à sa réélection.

Certains événements sont maintenus par respect pour les contrats signés, mais les meetings se feront essentiellement « en ligne », a précisé Donald Trump. Le président américian semble changer de stratégie alors que la pandémie a franchi la barre des 4 millions de contaminations aux États-Unis.

La Floride, rattrapée par l’épidémie

Donald Trump a tenté jusqu’au bout de maintenir le plus grand rendez-vous politique de son parti avant l’élection du 3 novembre. Initialement, la convention républicaine devait se tenir à Charlotte en Caroline du Nord. Mais en raison des recommandations sanitaires, les autorités locales ne pouvaient pas garantir qu’elle accueille autant de personnes que prévu.

Le président, furieux, avait alors ordonné de changer de lieu et même d’État. Et c’est Jacksonville, en Floride, qui avait été choisie. Mais depuis l’État a été rattrapé par la pandémie.

L’organisation est devenue un vrai casse-tête et certains élus et délégués du Parti républicain ont fait savoir qu’ils ne s’y rendraient pas. À un mois de l’événement, Donald Trump annule pour de bon la convention. « Ce n’est pas le moment », dit-il, en soulignant que son devoir est de protéger les Américains.

S’il a longtemps minimisée. Donald Trump est à la traine dans les sondages et il tente d’inverser la tendance. Si bien qu’après des mois de défiance, le président s’est aussi affiché avec un masque la semaine dernière et il invite désormais les Américains à le porter par « patriotisme ».

https://www.rfi.fr/

Partager :