Partager :

Dans la nuit au service de neurologie de l’hôpital Soroka, la porte de la salle était ouverte. Un homme en a profité pour entrer dans les trois pièces de la salle des soins intensifs où des  patients ayant subi de graves dommages cérébraux étaient hospitalisés pour leur voler leurs affaires personnelles. Neuf téléphones portables, des sacs,  des cartes de crédit et des documents personnels ont été volé en une seule nuit.

Le voleur est resté dans le service pendant plusieurs minutes, faisant la tournée des grands ducs sous le nez du personnel médical. La nuit, plusieurs des patients se sont réveillés et ont été choqués de constater qu’on leur avait volé leur téléphone portable et effets personnels

« J’ai demandé au gardien de sécurité de l’hôpital de visionner les caméras de sécurité pour voir qui avait volé les téléphones et l’attraper alors qu’il se trouvait encore dans la zone de l’hôpital, mais il a refusé et a dit que c’était le rôle de la police« , a déclaré Yossi Sheetrit, l’une des victime. « Voler des téléphones portables si facilement peut entraîner également la mort accidentelle des patients comme débrancher des appareils. Nous sommes alarmés mais nous ne pouvons rien faire . La porte reste ouverte toute la nuit et nous sommes condamnés à notre sort ».

La fille de Sheetrit, Ortal, a publié sur sa page Facebook un article corrosif sur le phénomène des vols à l’hôpital et  le fait que son père et d’autres patients ont été volés également.

« Pourquoi dans la maternité il y a des gardes de sécurité qui assurent correctement leur travail afin que seul le mari soit autorisé à entrer après les heures de visites,  alors que dans les autres département aucune sécurité, n’importe qui peut entrer. Ici, vous êtes vraiment en danger « , a-t-elle écrit.

Un autre patient ajoute  : »Savez-vous ce qui est le plus effrayant? Qu’on m’ait volé mon  téléphone sous mon oreiller. Le département dispose tout de même d’un interphone il faut donc donner l’autorisation d’entrer, alors comment se fait il que n’importe qui puisse entrer ? J’ai l’impression que l’hôpital nous a abandonné.  »

http://www1.alliancefr.com

Partager :