Partager :

COVID-19 ET MEDIA. Inhabituel. Selon i24News : « Une capture d’écran d’un présumé article i24NEWS diffuse une fausse information sur les réseaux sociaux. Alors qu’Israël entame progressivement son déconfinement, de nombreuses rumeurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux concernant la réouverture de ses frontières et de ses aéroports. Une capture d’écran montrant un présumé article de la rédaction d’i24NEWS, diffusé sur les réseaux sociaux, annonçait que le gouvernement israélien n’accepterait aucun touriste sur son territoire avant le 1er janvier 2021, en raison de la pandémie du Covid-19. A ce jour, même si la hausse du nombre de cas de contaminations oblige le pays à ralentir la reprise de son économie, aucune annonce concernant l’interdiction d’entrée sur le territoire aux ressortissants étrangers n’a été prononcée de la part du gouvernement, ou d’un de ses représentants. La situation sanitaire est évaluée au jour le jour par les différents ministères, qui décident ensuite de l’assouplissement – ou non – des différentes restrictions qui ont été mises en place afin d’enrayer la propagation du Covid-19 dans le pays. »

COVID-19. TRAINS & MARIAGES. Selon i24News : »Les salles de mariages seront autorisées à rouvrir leurs portes pour accueillir jusqu’à 250 personnes La commission chargée des questions sur la pandémie de coronavirus a opté lundi pour un report de l’ouverture des salles de spectacles prévue initialement le 14 juin. Après une résurgence des cas de contamination, Israël ralentit l’assouplissement des restrictions imposées pour endiguer l’épidémie.

 Seules les salles de mariages seront autorisées à rouvrir leur portes pour accueillir jusqu’à 250 personnes. « Il est temps de serrer les freins compte tenu de l’augmentation du taux d’infection », a déclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahou lors de la réunion de la commission. Cette décision signifie que toutes les salles de théâtre, les cinémas, et autres salles de spectacles ne reprendront pas leurs activités jusqu’à nouvel ordre. Le retour des services ferroviaires a également été suspendu, après avoir été reporté quatre fois, maintenant un congé sans solde pour plus de 1.000 employés, entamé il y a plus de 70 jours. « Nous regrettons cette décision », a déclaré la présidente du comité des employés des chemins de fer israéliens, Gila Edri. « Nous avons la capacité de protéger la santé du public et des employés. La direction et le personnel de l’entreprise ont préparé un plan complet pour pouvoir se conformer à toutes les directives du ministère de la Santé », a-t-elle affirmé ».
Partager :