Partager :

Airbus a publié mercredi une perte nette de 481 millions d’euros au premier trimestre, contre un bénéfice net de 40 millions d’euros un an plus tôt, disant constater « rapidement » les effets de l’épidémie de coronavirus dans ses comptes. Israël achète très peu de produits Airbus.

LE PLUS. Selon France24 : » Le chiffre d’affaires a lui affiché une baisse de 15,2% sur les trois premiers mois de l’année, à 10,6 milliards d’euros, « reflétant l’environnement difficile affectant le marché de l’aviation commerciale ». Sur la période, l’avionneur européen a livré 40 appareils de moins que l’an passé en raison de la pandémie.

« Nous avons vu un démarrage solide de l’année sur les plans commercial et industriels mais nous constatons rapidement l’impact de la pandémie de Covid-19 dans nos comptes », a affirmé le président Guillaume Faury, cité dans un communiqué, en évoquant « la plus grave crise jamais rencontrée par l’industrie aéronautique ».

« Nous n’en sommes encore qu’au début de la crise, étant donné la visibilité limitée » Airbus ne dévoile pas de nouveaux objectifs de résultats à ce stade, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse téléphonique.Si l’activité d’Airbus Hélicoptères est en hausse (+19% à 1,2 milliard d’euros) et celle d’Airbus Defense and Space stable à 1,202 milliard, le chiffre d’affaires du premier trimestre a pâti de la division des avions commerciaux, en baisse de 2% à 7,6 milliards d’euros.

Airbus a livré 122 avions sur le trimestre. Soixante autres appareils ont été produits durant le trimestre, mais n’ont pu être livrés aux clients en raison de l’épidémie de Covid-19.

Les commandes nettes sur la période se sont élevées à 290 appareils alors qu’elles étaient négatives de 58 avions au premier trimestre 2019. « Au premier trimestre, il n’y a pas eu d’annulation liée au Covid-19″, a assuré M. Faury. »

https://www.france24.com
Partager :