Partager :

Terrible nouvelle pour la communauté juive d’Allemagne (Hanovre).En Allemagne mort du Rabbi Benjamin Wolf (43 ans), victime du coronavirus.

Le hassidisme H’abad ou de Loubavitch (hébreu : חסידות חב’ד Hassidout Haba’d, Haba’d étant l’acronyme de Hokhma Bina Da’at, « sagesse, compréhension, savoir ») est l’une des branches principales du hassidisme contemporain.

Il est fondé au XVIIIe siècle par le rabbin Shneur Zalman de Liadi, dit l’Alter Rebbe, qui tient sa cour à Liozna, puis déménage à Liadi, un village en Biélorussie.

Dovber Schneuri déplace le centre du mouvement à Lioubavitchi qui demeure le centre de Habad jusqu’à ce que, fuyant la guerre et le nazisme, Yosef Yitzchok Schneersohn, sixième rebbe du mouvement, établisse sa synagogue à New York.

Le hassidisme Habad acquiert sous l’impulsion de Menachem Mendel Schneerson, le septième et dernier rebbe de la dynastie, une importance sans précédent au sein du judaïsme orthodoxe : Habad développe des institutions dans environ 950 villes à travers le monde et, au début du XXIe siècle, on estime le nombre de ces institutions à 3 300. Réparties dans 75 pays, elles fournissent des activités de sensibilisation et d’éducation pour les Juifs dans les centres communautaires juifs, les synagogues, les écoles et les camps de vacances. En 2007, 1 350 établissements ont été répertoriés dans l’annuaire Habad.

Le septième rebbe introduit depuis son centre de Crown Heights de nombreux changements dans la politique sociale du mouvement et dans sa doctrine même. Il suscite une telle vénération parmi ses disciples que nombreux sont ceux qui voient en lui le Roi Messie, même après sa disparition, ce qui cause actuellement une certaine division au sein du mouvement.

Partager :