Partager :

IsraelValley adresse ses très sincères condoléances à la famille de Claude Barouch.

Meyer Habib (Facebook) : « C’est avec une peine immense en cette sortie de Shabbat que j’apprends la disparition de Claude Barouch, président-fondateur de l’UPJF. Je le savais malade, atteint du Coronavirus. Il se battait comme un lion. Le 24 mars encore, il m’a rappelé. J’ai manqué son appel, ai tenté de le joindre sans succès. La nuit dernière, il a succombé en cette nuit de Shabbat, Rosh Hodesh Iyar. Quelle tristesse. Quelle perte.

Claude était un ami, un frère, un compagnon de lutte. C’était un militant né, un organisateur hors pair, un homme de coeur et d’esprit, toujours disponible et à l’écoute. Homme d’action, manager d’exception, soucieux d’autrui, Claude faisait le bien sans ménager ses efforts, toujours animé par la seule volonté d’aider, d’être utile. Il y a quelques semaines encore, il se démenait pour sauver Actu J. Sioniste passionné, républicain, amoureux d’Israël et de la France, il était très apprécié de la classe politique pour la finesse, la pertinence et la justesse de ses idées.

Claude était un homme de souffle, d’âme, d’esprit. Un Mensch, un géant. C’était l’un des plus grands dirigeants de la communauté juive de France. Nous perdons l’un des meilleurs d’entre nous. Je viens de m’entretenir avec sa fille Alexandra, à qui j’ai fait part de ma tristesse, en mon nom et celui de tous les Français d’Israël.

Shalom Claude, shalom haver. Tu me manques déjà.

Shavoua tov, hodesh tov. »

Partager :