Partager :

Le Maccabi Healthcare Service, la principale organisation de santé israélienne avec 2,4 millions de membres, a annoncé aujourd’hui le déploiement d’un nouvel algorithme alimenté par l’IA qui identifie les individus estimés être les plus à risque de complications graves de la COVID-19 en raison de conditions préexistantes et d’autres facteurs de santé. Le nouvel algorithme a déjà identifié les 2 % de patients les plus à risque (environ 40 000 personnes), suite à l’analyse des dossiers médicaux électroniques (DSE) anonymisés de tous les patients du Maccabi.

L’algorithme a été développé par Medial EarlySign et l’Institut de recherche et d’innovation Kahn-Sagol-Maccabi. Medial EarlySign est un leader technologique dans le domaine des solutions basées sur l’apprentissage automatique qui aident à la détection précoce et à la prévention des maladies à forte incidence. La société est actuellement en négociations avancées avec des systèmes médicaux américains de premier plan qui s’intéressent à l’algorithme dans le cadre de leurs protocoles de soins de santé COVID-19.

« Le monde est actuellement en guerre contre COVID-19 et notre algorithme, développé en collaboration avec EarlySign, nous aidera à combattre le virus efficacement », a déclaré Ran Sa’ar, PDG de Maccabi Healthcare Services. « L’algorithme et les tests accélérés qu’il permet permettront de réduire le nombre de cas graves de COVID-19 et de contribuer à sauver des vies. Cette innovation démontre les capacités uniques de développement et de notre mise en œuvre et la robustesse de nos données volumineuses ».

Lorsqu’une personne signalée par l’algorithme comme étant à haut risque contacte une infirmière ou un médecin pour signaler des symptômes de type COVID-19, le système avertit automatiquement le professionnel de la santé que le patient fait partie du groupe à haut risque. Le patient sera alors envoyé pour un test immédiat. Les tests sont effectués dans des établissements Maccabi désignés, dans des stations de drive-in ou, si nécessaire, au domicile du patient. Cela permet de commencer les procédures médicales le plus rapidement possible après un diagnostic positif, ce qui contribue à limiter la propagation du virus.

« L’algorithme du Maccabi repose sur l’un des plus grands HMO (Health Maintenance Organization) du monde, avec 2,4 millions de membres et 27 ans de dossiers médicaux électroniques. Il s’appuie sur des données volumineuses « , a déclaré le professeur Varda Shalev, directeur de l’Institut de recherche et d’innovation Kahn-Sagol-Maccabi. « L’identification précoce des personnes les plus à risque est cruciale pour soutenir les professionnels de la santé et pour aplatir la courbe de la pandémie ».

« Pour construire le nouvel algorithme de COVID-19, nous avons utilisé de nombreux aspects de notre AlgoMarker pour les complications de la grippe », a déclaré le Dr Jeremy Orr, PDG de Medial EarlySign. « Sur la base de données anonymes collectées auprès de millions de personnes traitées par le Maccabi, nos modèles ont été adaptés et optimisés en fonction des connaissances médicales existantes et des facteurs de risque connus relatifs à COVID-19. Les données du Maccabi sont continuellement mises à jour, ce qui nous permet d’améliorer encore ce nouvel algorithme essentiel ».

Source : Morning Star & Israël Valley

Partager :