Partager :

A. CORONAVIRUS. Ce matin à l’aube 3 millions de masques chirurgicaux ont atterri sur le tarmac de l’aéroport Ben-Gourion. En provenance e Shangaï à bord du Dreamliner d’El-Al « Jérusalem of gold » spécialement affrêté pour cette mission.

Une donation de la Fondation Milner fondée par l’homme d’affaires russe Yuri Milner.  Ces masques seront distribués dès aujourd’hui au Maguen David Adom, aux hôpitaux et autres institutions qui sont en première ligne sur le terrain de la lutte contre le Corona. Le mois dernier, la Fondation avait fait don de trois millions de dollars au MDA, à l’hôpital Ichilov et aux instituts de recherche de l’Université de Tel Aviv. (Nathalie Sosna-Ofir )

B. POLITIQUE. Reuven Rivin a officiellement lancé la balle dans le camp de la Knesset. Le mandat qu’il avait confié à Benny Gantz, le leader de Kachol Lavan, en vue de former le prochain gouvernement, a expiré mercredi soir. Et comme il l’avait annoncé, le chef de l’état a renoncé à laisser sa chance à Benjamin Netanyahu conscient que le 1er ministre sortant n’avait pas la majorité nécessaire. La Knesset dispose à présent de 21 jours pour proposer un élu ayant recueilli au moins 61 appuis parmi les députés pour tenter de former un gouvernement.

Pendant ce temps, le Likoud et et Kachol Lavan poursuivent les négociations en vue d’une possible union. Quoiqu’il en soit le fait que le mandat ait été transféré à la Knesset n’est que symbolique. On voit mal un autre député outre Netanyahu et Gantz capable de bouger les lignes politiques afin de former un gouvernement. Déjà au dernier tour dans des conditions bien moins complexes, la Knesset avait échoué. Benny Gantz et Netanyahu ont donc 21 jours pour se mettre d’accord là où le bât blesse.

Le contrôle de la commission des juges. Avec un 1er ministre qui doit prochainement se présenter devant ses juges pour corruption et fraude dans trois affaires, Benny Gantz est déterminé à avoir le plein contrôle sur les nominations des juges. Alors que Netanyahu veut s’assurer, qu’en cas de rotation sur le fauteuil de 1er ministre avec Gantz, il pourrait conserver son titre de 1er ministre car s’il n’était plus qu’un simple ministre alors il serait contraint de démissionner en raison de son inculpation comme le prévoit la Loi.

Pour l’heure la balle serait plutôt dans le camp de Netanyahu que dans celui de la Knesset car au des résultats des derniers sondages il n’a pas vraiment intérêt à signer une union nationale. Le Likoud est crédité de 40 mandats -un chiffre que l’on n’avait pas vu depuis longtemps- et le bloc de droite de 64. Donc la majorité pour former un gouvernement restreint de droite ultra-orthodoxe.

Mais s’il hésite c’est qu’il craint que la Cour Suprême ne le déclare inapte à rempiler pour un 5ème mandat en raison de son inculpation et que finalement Gantz soit 1er ministre pendant toute la durée du mandat soit quatre ans. Netanyahu lui aurait demandé des garanties à ce sujet, ce qu’il aurait refusé. Bref, si au terme des 21 jours les deux hommes n’ont pas réussi à s’entendre et à se faire un minimum confiance, alors la balle atterrira pour la 4ème fois dans les urnes. Ce sera le 24 août, date déjà annoncée par le président Rivlin.

Partager :