Partager :

Deni Avdija, basketteur professionnel israélien a soumis les documents officiels au bureau de la ligue pour se rendre éligible à la draft 2020 de la NBA, a-t-il annoncé jeudi matin.

« Tout d’abord, la NBA est la meilleure ligue du monde. Il y a beaucoup à apprendre là-bas et beaucoup d’expérience », a déclaré Avdija. « Ça va être génial de faire passer mon jeu au niveau supérieur. »

Avdija, le numéro 5 du Top 100 de l’ESPN, joue dans l’EuroLeague et le championnat israélien pour le Maccabi Tel Aviv, avec une moyenne de 7 points, 4 rebonds et 1,6 passe décisive en 19 minutes par match. Il a été nommé MVP du championnat européen U20 de la FIBA après avoir mené Israël à la médaille d’or pendant l’été, avec une moyenne de 18,4 points, 8,3 rebonds, 5,3 passes, 2,4 blocs et 2,1 interceptions par match. Il a longtemps été considéré comme le meilleur espoir international dans sa catégorie d’âge et a été nommé MVP des événements Basketball Without Borders de la NBA à Tel Aviv et Charlotte, en Caroline du Nord, l’année dernière.

L’Avdija, qui mesure 1,80 m, passe sans problème du rôle de meneur de jeu à celui d’attaquant, et s’est considérablement amélioré en tant que défenseur cette saison, tout en jouant un rôle complémentaire pour le Maccabi Tel-Aviv, qui s’est qualifié pour le carré final de l’Euroligue. Son équipe était en première place du championnat israélien (18-1) et à égalité pour la quatrième place de l’EuroLeague (19-9) lorsque sa saison a été suspendue le mois dernier en raison de la pandémie de coronavirus.

Avdija a refusé de faire des comparaisons entre lui et tout adversaire ou coéquipier potentiel de la NBA.

« Ecoutez, je vais vous dire honnêtement, je n’aime pas être comparé à qui que ce soit », a-t-il déclaré à Get Up. « Je pense que chaque joueur a son propre chemin et que chacun a ses propres compétences et les choses qu’il fait bien. Et je pense que je veux juste être le meilleur Deni que je puisse être. Je ne veux pas qu’on me compare à qui que ce soit. Je respecte tout le monde, mais je veux juste être moi ».

Le père d’Avdija, Zufer, était un professionnel d’élite 6-8 qui a joué pour l’équipe nationale yougoslave mais a immigré en Israël pour jouer au basket-ball et c’est là qu’il a rencontré la mère de Deni.

Source : ABC News & Israël Valley

Partager :