Partager :

Alors que la majorité des Israéliens sont confinés à la maison sans possibilité de sortir pour travailler, aller à l’école ou se divertir, une famille est restée coincée dans un cadre assez différent : elle passe la quarantaine sur une île paradisiaque presque déserte dans l’Océan Indien.

La famille Elimelech est arrivée aux Maldives le 20 mars, alors que l’épidémie prenait de l’ampleur en Israël et que les vols étaient annulés dans le monde pour limiter l’épidémie de COVID-19, selon le site d’information Ynet.

« Nous pensions qu’en l’espace de trois semaines, les choses rentreraient plus ou moins dans l’ordre en Israël, a déclaré Nissan Elimelech, qui est parti avec sa femme et leurs trois enfants, âgés de 10, 7 et 4 ans. « J’ai dit à ma femme et à mes enfants que nous n’allions pas en vacances, mais à l’aventure, nous ne savions pas que cela se produirait ».

Elimelech est le PDG d’une entreprise d’équipements médicaux et il continue à travailler grâce à internet. La famille a actuellement un vol de retour prévu pour le 1er mai, mais elle se prépare à la possibilité qu’il sera encore annulé.

« Mes amis sont jaloux, a conclu Elimelech. J’envoie des photos et ma mère en Israël a dit que c’est coupé du monde, et qu’Israël ressemble à ‘coronaland’. C’est clairement l’endroit le plus sûr où se trouver ».

 

(Times of Israel & Ynet & IsraelValley)

Partager :