Partager :

Israël tente de suivre la stratégie des Sud-Coréens. Ceux-ci ont adopté une stratégie efficace qui a permis de réduire la croissance de la courbe épidémique. Ils ont effectué des tests rapides, nombreux mais ciblés, utilisant la carte des déplacements de chaque personne testée positive, obtenue grâce à la géolocalisation des téléphones portables.

Ils ont réussi à identifier et à isoler les sujets à risque puis ils ont créé des applications permettant aux citoyens de connaître les zones de plus grand transit de personnes contagieuses, afin de les éviter. La Corée du Sud procède à une campagne massive de dépistage. Les proches de toutes les personnes contaminées sont recherchées de façon systématique, avant de se voir proposer un test de dépistage.

La Corée du Sud a mis en place des tests avec des résultats efficaces. Ils ont inventé le Drive Thru du dépistage (repris ensuite dans d’autres pays comme en Allemagne). Ils contrôlent entre 15 000 et 20 000 personnes par jour. Il suffit d’appeler un numéro pour avoir un avis d’un expert sur les symptômes.

LE PLUS. SELON CNEWS.

« Afin de contrôler la propagation, la Corée du Sud a très vite décidé de multiplier les tests. Toutes les personnes infectées ont été isolées dans des abris gouvernementaux. Les mobiles et les cartes de crédit ont été utilisées pour retracer les mouvements antérieurs et les éventuels contacts. L’itinéraire de la personne infectée a été diffusé sur les téléphones de ceux qui se trouvaient à proximité. Tous ceux qui ont été potentiellement exposés ont été mis en quarantaine à la maison. En cas de sortie, une application GPS informe la police et l’amende est de 8.000 dollars (Environ 7.500 euros). Les Britanniques travaillent sur une telle application, mais elle serait adaptée aux démocraties occidentales. »

Partager :