Partager :

Alors que le premier avion ravitailleur KC-46 a été livré à l’US Air Force, le Département d’Etat américain approuve la vente de KC-46 à Israël, ce qui en fait le 2ème pays à disposer de ce nouvel appareil avec le Japon.

Israël achèterait jusqu’à huit des avions construits par Boeing et les équipements connexes pour un montant estimé à 2,4 milliards de dollars, a déclaré l’Agence de coopération pour la défense et la sécurité du Pentagone après que le Département d’État ait approuvé le projet d’accord, dont le Congrès a été informé.

L’avion multi-rôle permet le ravitaillement en vol des avions de chasse et autres avions, mais peut également être utilisé pour le transport militaire.

« Les États-Unis sont engagés dans la sécurité d’Israël, et il est vital pour les intérêts nationaux américains d’aider Israël à développer et à maintenir une capacité d’autodéfense forte et prête à l’emploi », a déclaré l’Agence de coopération pour la sécurité de la défense dans un communiqué. Elle a déclaré que le fait qu’Israël dispose de ses propres KC-46 aiderait à soutenir les forces militaires américaines, « libérant potentiellement les ressources américaines pour les utiliser ailleurs en temps de guerre ».

La vente proposée intervient malgré les retards du programme Pegasus car la principale question concerne la conception de sa fonction de ravitaillement en carburant. L’armée de l’air américaine a constaté des problèmes importants avec le système de vision à distance du KC-46, essentiel pour essayer d’aligner et de fixer la perche de ravitaillement à l’avion qui cherche à faire le plein de ses réservoirs. Le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général David Goldfein, a déclaré qu’ils faisaient pression sur Boeing pour résoudre le problème.

« En ce moment, nous sommes en négociations finales avec la compagnie sur la fixation des derniers points », a-t-il déclaré mardi à la commission sénatoriale des services armés.

Source : RFI & Israël Valley

Partager :