Partager :

C’est une histoire (rarissime) qui a fait la Une des médias israéliens. Récemment un mariage devait avoir lieu à Lod pour un couple de la communauté Breslev. Quelques minutes avant la cérémonie, la police a réussi à contrecarrer le mariage après avoir reçu des informations selon lesquelles la mariée n’avait que… 14 ans, alors que le marié en avait 20, ce qui est interdit selon la loi israélienne.
Alors que les invités attendaient déjà dans le couloir, la police a arrêté le père du marié, et le père de la mariée et le futur marié. Ce qui a empêché le mariage ce soir-là. À la fin d’une enquête policière, les trois ont été libérés dans des conditions restrictives.
La mariée est arrivée à la salle plus tard après avoir compris que son mariage n’aurait pas lieu ce soir-là. Le rapport à la police sur le mariage est venu des autorités sociales qui ont reçu des informations sur l’existence de ce mariage interdit par la loi.
Cependant, un fonctionnaire de la police a déclaré que, malgré l’arrestation, le ministère des Affaires sociales et de la Police ne pourrait pas empêcher l’existence d’un tel mariage qui se déroulera probablement dans les prochains jours ou semaines dans un endroit caché, comme Ouman. (Source : http://alyaexpress-news.com)
LE PLUS. La dynastie hassidique de Bratslav est une branche du hassidisme fondée par le rabbin Nahman de Bratslav, arrière-petit-fils du Baal Shem Tov.
Cette dynastie se distingue profondément des autres courants hassidiques par sa doctrine, ses pratiques et sa croyance que nul ne peut succéder à Rabbi Nahman, ce qui a valu à ses adeptes la dénomination de toyte hassidim (« hassidim morts »). L’hostilité qu’ils suscitèrent en Ukraine tandis qu’ils se développaient en Biélorussie, Lituanie et Pologne, leur perception individuelle et collective et leur héritage littéraire, ont contribué à la notoriété de la dynastie, au-delà de son poids véritable dans l’histoire du mouvement hassidique.
Fortement touché par la révolution bolchevique et les purges staliniennes, le mouvement s’est régénéré en Angleterre, aux États-Unis et en Israël où il inspire plusieurs mouvements qui se réclament de son idéologie.

Partager :