Partager :

L’israélien Raziel Atuar est PDG de Duke Robotics une firme américaine qui a gagné une compétition de start-ups organisée en marge d’une conférence dédiée à la lutte contre le terrorisme, à Tel Aviv.
Raziel Atuar est ex-commandant d’une unité des forces spéciales de Tsahal devenu, via  Duke Robotics, le créateur d’un drone-soldat du futur capable de remplacer les soldats lors d’opérations dangereuses.
Le « soldat du futur » est un drone doté de 8 pales distinctes capable de transporter et d’actionner une arme à feu telle qu’un fusil mitrailleur ou un lance grenade. Baptisée Tikad, la machine ressemble à un drone très classique, équipé d’une caméra qui diffuse en direct sur la tablette du soldat les images enregistrées par sa caméra frontale, ce qui permet au fantassin qui le pilote de patrouiller et de repérer ses cibles.
Mais tout le savoir-faire de l’entreprise repose surtout sur la conception d’une nacelle conçue pour y adapter plusieurs modèles d’armes, et équipée de micro-vérins capables d’encaisser et de compenser le recul lors du tir. Les forces armées israéliennes auraient déjà passé de nombreuses commandes à Duke Robotics. (Article de Tel-Avivre). Source : http://www.tel-avivre.com
LE PLUS. Le a lieu le premier combat aérien d’un drone lorsqu’un Predator en mission de reconnaissance en Irak tire deux missiles Stinger sans succès contre un MiG-25 irakien l’attaquant. Le MiG abat le Predator par un missile mais en démontrant une capacité d’autodéfense des drones, cela a évité que ceux-ci soient attaqués par la suite.
D’autres États utilisent depuis les années 2010 des drones de combat, ainsi le 7 septembre 2015, l’aviation pakistanaise annonce sa première frappe d’un camp terroriste depuis un drone de conception locale tandis que des drones de combat d’origine chinoise tels le Wing Loong et le CH-4 de CASC Rainbow (en) sont opérés par l’Arabie Saoudite, l’Égypte, le Nigeria et l’Irak en autre.
.
 

Partager :