Partager :

Tel-Aviv (Ludwig Kluster). Mystère. Pourquoi Israël ne consacre pas d’espace à l’érotisme? En France, Pigalle avait jusqu’à très récemment son musée de l’érotisme (un peu dépassé par les avancées d’internet). Les grandes capitales européennes dont Londres et Amsterdam ont leurs musée spécial. A Tel-Aviv, Jérusalem, Haïfa… rien à signaler. Le vide… A Eilat des tentatives ont eu lieu…
Un article de JSS News : « Le peuple juif a donné de nombreux chefs-d’œuvre du monde de l’érotisme, le plus célèbre d’entre eux étant le Cantique des Cantiques. Judith et la reine Esther utilisent les charmes féminins pour sauver leur peuple de la destruction.
Les Juifs ont joué un rôle de premier plan dans l’industrie du divertissement pour adultes modernes, pas étonnant que l’inventeur du rôle de la bande dessinée porno soit Ron Jeremy Hyatt, un acteur et producteur juif américain nommé « l’homme le plus célèbre de l’industrie pornographique ». L’histoire érotique du peuple juif n’a pas encore été prise en compte dans le musée ouvert à Eilat.
LE PLUS. A Eilat a été ouvert il y a quelques années et pour la première fois en Israël les portes du « Musée de l’Érotisme ». A l’intérieur, comme dans la plupart des musées de l’érotisme dans le monde, on y trouve de nombreuses œuvres d’art, mais aussi des caricatures, des posters, des sculptures, des vidéos.
Une attention particulière est portée sur un faux petit théâtre des années 1920 où sont montré des films érotiques du siècle dernier. Une autre exposition inspirée par le peintre français François Boucher est mise à l’honneur… Non sans raison puisqu’il exerçait son art lors du “siècle galant”. (JSS News)
 

Partager :