Partager :
Tel-Aviv (Eyal Koren). Les styliste de Miu Miu ne l’ont certainement pas fait par hasard. Avec une étoile jaune visible sur une nouvelle ligne de vêtements, la marque Miu Miu a t-elle tentée de rassembler des marginaux anti-juifs ? Miu Miu a certainement fait une erreur qui risque de lui coûter très cher aux Etats-Unis et Israël. (E.K.)
Lancée en 1993, Miu Miu est la marque sœur de la maison Prada. Baptisée en référence au surnom de la directrice artistique et descendante du fondateur de la marque italienne, Miuccia Prada, Miu Miu. L’univers de la marque, anticonformiste, presque rebelle, et très féminin, séduit une grande clientèle de femmes. Muccia Prada a reçu le prix du Best International Designer Award pour les collections de la marque Miu Miu.
Un article de Femme Actuelle : « Après Zara, en 2014, et son tee-shirt rayé avec une étoile jaune plaquée sur la poitrine, c’est au tour d’un grand nom de la mode de commettre la même inadmissible et incroyable faute de goût. Les modèles de la nouvelle collection Miu Miu n’ont pas échappé à de nombreux internautes, surpris, choqués, outrés, devant une série de vêtements – vestes (1.290€), robes et jupes – affublés d’une étoile jaune, bien visible.
Les stylistes sont-ils incultes ou naïfs à ce point pour ignorer que ce petit bout de feutrine créé par les nazis en 1941 devait obligatoirement être porté par les juifs, dès l’âge de 6 ans? Et que cette étoile jaune symbolise la déportation dans les camps de concentration de six millions d’hommes, de femmes et d’enfants? Alors, certes, c’est peut-être fun et sympa de créer une touche de couleurs, mais il se trouve que cette forme et cette couleur restent malheureusement associées à la Shoah. A la place, une étoile de shérif vert pétard, un smiley jaune, ou tout simplement un peu d’imagination et de créativité auraient fait l’affaire.

 C’est au Canada que des clients ont d’abord repéré ces modèles en boutique, avant d’en faire part sur la Toile. Il aura donc fallu que le Congrès Juif Mondial adresse une demande en bonne et due forme à l’enseigne italienne Prada, propriétaire de Miu Miu, pour l’inviter à retirer ces modèles. « Dans une époque où l’antisémitisme et le fanatisme se développent dans la sphère publique, nous devons continuer à faire preuve de prudence, dans toutes les sphères, et tous les secteurs », explique le vice-président du Congrès. La mode, donc, ne fait pas exception à cette vigilance. La réponse n’a pas traîné. Par un communiqué, la marque reconnaît sa boulette. « Ce n’était pas l’intention de Miu Miu d’exprimer un point de vue politique ou religieux et nous nous excusons d’avoir offensé quiconque. Nous retirons immédiatement ces modèles de la collection ». Et pensez à changer de stylistes… »
Partager :