Partager :
(IsraelValley Spécial). L’artiste Raphaël est un chanteur-compositeur célèbre. Serge Haroche est Prix Nobel de physique. Le point commun entre les deux est une relation familiale très peu connue.

RAPHAËL, Artiste, Auteur-Compositeur-Interprète et auteur d’un premier ouvrage « Retourner à la mer » aux Editions Gallimard. Raphaël (Haroche) est né le dans le 8e arrondissement de Paris, d’une mère d’origine argentine et d’un père d’origine russe. Ses parents ont été tous les deux avocats et éditeurs. Son père, Joël Haroche, est également romancier. Son oncle, Serge Haroche, est un physicien français, lauréat du prix Nobel de physique 2012.
PRIX NOBEL. Serge Haroche, co-lauréat du prix Nobel de Physique 2012 avec l’Américain David Wineland, est né à Casablanca, d’un père juif marocain avocat et d’une mère d’origine russe, enseignante. Il a quitté le Maroc à 12 ans, quand le pays a obtenu son indépendance. Sa famille a préféré ses attaches avec la France, tissées par ses grands-parents, directeurs de l’Alliance française.
Chercheur au CNRS, et professeur au Collège de France et à l’Ecole normale supérieure, il a aussi enseigné à l’école Polytechnique et à l’université Paris-VI (Pierre-et-Marie-Curie). Serge Haroche est l’oncle du chanteur Raphaël Haroche, connu sous le nom d’artiste de Raphaël.
Le jury du prix Nobel a récompensé, Haroche et Wineland pour « leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels ». Leurs travaux ouvrent la voie à des ordinateurs surpuissants et des horloges d’une précision extrême.
Ils ont ouvert « une nouvelle ère d’expérimentation dans la physique quantique en démontrant l’observation directe de particules quantiques individuelles sans les détruire », a précisé dans un communiqué l’Académie royale des Sciences de Suède. « J’étais dans la rue, passant à côté d’un banc, et j’ai pu m’asseoir immédiatement », a-t-il raconté au jury qui l’a joint depuis Stockholm pour recueillir sa première réaction.
Avec son collègue de l’ENS, Jean-Michel Raimond, il a réussi en 2008 à observer le passage du quantique à la physique classique sur un petit paquet de photons. Pour cette expérience, ils ont utilisé un dispositif (une cavité tapissée de miroirs) capable de piéger pendant très longtemps des photons, ainsi qu’une méthode d’observation des photons qui ne les perturbe que très peu.
Ils ont ainsi pu observer le passage des photons d’un état atypique du monde quantique à un état correspondant parfaitement à la physique classique. Ce phénomène appelé « décohérence » s’est déroulé sous leurs yeux.
La physique quantique décrit le comportement des atomes et des particules d’une façon complètement novatrice à partir du XXe siècle. Science parfaitement logique (Source : http://fr.ejpress.org/article/nouvelles_hors_d%E2%80%99europe/46239)
 

 

Partager :