Partager :

Trois Israéliens ont été tués et une autre gravement blessée dans une attaque au couteau perpétrée vendredi soir à Halamish au nord de Jérusalem en Cisjordanie, par un terroriste palestinien, qui a ensuite été neutralisé, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.
Le terroriste s’est infiltré dans une maison vers 21h30 où une dizaine de personnes étaient réunies pour le traditionnel repas de Shabbat du vendredi soir. A coup de couteaux, le terroriste a grièvement blessé un homme de 70 ans, ainsi que son fils et sa fille, tous deux la trentaine. Tous ont ont succombé à leurs blessures.
LES FAITS. Le terrorisme palestinien démarre au cours de la Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire mais ne devient notoire dans les médias occidentaux qu’à la fin des années soixante, à l’occasion d’actes de piraterie et de prise d’otages ». À partir de 1968, il se traduit par le détournements d’avions civils, des prises d’otages, des attaques contre différentes infrastructures et des attentats. Durant la Seconde intifada, il prend la forme d’attentats, dont des attentats-suicides, contre des cibles civiles et militaires.

Les violences qui secouent Israël et les Territoires palestiniens ont pris un nouveau tour à l’automne, avec des attaques au couteau contre les Israéliens. Depuis le 1er octobre 2015, ces affrontements ont coûté la vie à plus d’une centaine de Palestiniens, une vingtaine d’Israéliens, ainsi qu’à un Américain et un Erythréen. Une majorité des Palestiniens tués l’ont été, selon les autorités israéliennes, en commettant ou en tentant de commettre des attaques, à l’arme blanche pour la plupart mais également à la voiture bélier et à l’arme à feu.

Partager :