Partager :

La société américaine Crystal Lagoons et Israël partagent deux choses en commun, l’amour de la technologie et le désir d’améliorer la qualité de vie par l’innovation. C’est précisément dans ce pays, l’un des plus innovants au monde, que la multinationale a conclu un nouvel accord pour développer des projets Public Access Lagoons.

Ces projets seront développés en partenariat avec le holding immobilier international Ecipsa et pourraient être situés dans de grandes villes telles que Tel Aviv, Haïfa, Rishon LeZion, Netanya et Petah Tikva. Les développements permettront aux citadins israéliens d’accéder à une vie de plage idyllique tout au long de l’année, quel que soit le climat particulier dans lequel ils vivent.

Ils comprendront un grand lagon cristallin alimenté par la technologie Crystal Lagoons, adapté à la natation et aux sports nautiques, avec des plages de sable blanc et seront ouverts au public moyennant un droit d’entrée. Chaque projet pourrait également inclure des hôtels, des zones résidentielles, des lieux gastronomiques, des points de vente, etc.

Israël et Crystal Lagoons partagent également un engagement envers la durabilité et la protection de l’eau, et les projets de l’entreprise ont remporté plusieurs prix internationaux pour leur durabilité. Une caractéristique essentielle de ces lagons est qu’ils peuvent utiliser n’importe quel type d’eau, y compris l’eau de mer et l’eau saumâtre des zones arides, qui n’ont pas d’autre utilisation. Cette combinaison de facteurs a ouvert la voie aux débuts des Crystal Lagoons en Israël, un pays pionnier en matière de protection de l’eau.

« Le fait que l’un des pays leaders mondiaux en matière d’innovation et de durabilité de l’eau accueille Crystal Lagoons est un formidable soutien à notre technologie. De plus, les projets Public Access Lagoons  correspondent parfaitement à la culture israélienne, car les Israéliens aiment la vie, notamment le plein air « , a déclaré Francisco Matte, directeur régional de Crystal Lagoons.

La technologie durable de l’entreprise a été un facteur clé de son succès dans les pays développés. Les lagons ne doivent être remplis qu’une seule fois, fonctionnent avec un système en circuit fermé, peuvent utiliser n’importe quel type d’eau (mer, saumâtre et douce) et consomment 40 % d’eau en moins qu’un espace vert moyen. De plus, ils utilisent jusqu’à 100 fois moins de produits chimiques qu’une piscine et seulement 2 % de l’énergie d’un système de filtration classique.

Source : Construction digital & Israël Valley

 

Partager :