Partager :

Le ministère israélien de l’innovation, des sciences et de la technologie (MOST), l’Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués (IIASA) en Autriche et l’Université de Tel Aviv (TAU) sont fiers d’annoncer la création d’un nouveau centre de recherche national, l’ICASA, qui se concentrera sur le thème du développement durable et coopérera avec des organisations de recherche du monde entier, notamment avec l’IIASA, dans le but de mettre en relation des équipes de recherche de différentes institutions, d’encourager l’innovation en matière de recherche et de servir de plaque tournante pour l’élaboration de politiques fondées sur la science aux niveaux national et local. Israël a récemment renouvelé son adhésion à l’IIASA pour les cinq prochaines années. L’institut utilisera les modèles d’évaluation intégrée et le cadre de recherche existants de l’IIASA pour les adapter aux conditions uniques de l’économie israélienne.

Le ministère israélien de l’innovation, de la science et de la technologie financera l’institut à hauteur de 3 millions de NIS pour ses cinq premières années, avec un complément de 3 millions de shekels apporté par la TAU et d’autres ressources externes, au cours de cette période, après quoi le centre deviendra un centre de recherche national indépendant.

Les sujets abordés comprendront une variété de disciplines telles que l’eau, l’énergie, le changement climatique, l’économie circulaire, les systèmes de transport, l’agriculture et les systèmes alimentaires, la santé, la biodiversité, l’économie, la démographie et l’élaboration des politiques.

Les domaines de recherche prioritaires de l’ICASA seront alignés le cas échéant, sur les domaines de recherche stratégiques de l’IIASA. Les domaines de recherche de l’IIASA comprennent les programmes suivants : Frontières économiques ; Biodiversité et ressources naturelles ; Avancement de l’analyse des systèmes ; Énergie, climat et environnement ; Population et sociétés justes et Initiatives stratégiques.

« L’IIASA est une organisation de renommée mondiale dont la confiance en nos brillants chercheurs est évidente dans leur décision d’investir dans les chercheurs de l’Université de Tel Aviv et dans Israël en général. » Hilla Haddad Chmelnik, ministère israélien de l’innovation, des sciences et de la technologie.

Le professeur Itai Sened, directeur du nouveau centre et doyen de la faculté des sciences sociales Gershon H. Gordon de la TAU, a indiqué: « L’objectif du centre israélien d’analyse appliquée des systèmes est d’être un point focal pour l’analyse appliquée des systèmes afin de servir le monde universitaire, le gouvernement et l’industrie israéliens dans le développement et l’application de modèles intégrés dans la prise de décision. L’analyse des systèmes appliqués est un nouveau thème de recherche en Israël et nous espérons faire d’Israël un leader mondial dans ce domaine en favorisant la collaboration internationale avec la prochaine génération de chercheurs. »

Le Dr Vered Blass, de la Porter School of the Environment and Earth Sciences, qui a dirigé l’équipe chargée de la proposition, a ajouté : « Si Israël veut atteindre ses objectifs en matière de préparation aux risques liés au changement climatique, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique, tout en maximisant l’efficacité de l’utilisation des ressources naturelles et de leurs impacts environnementaux associés, il devra adopter des pratiques de planification et de politique à moyen et long terme, en adoptant, entre autres méthodologies de planification innovantes, une approche d’analyse des systèmes. Le centre réunira les secteurs universitaire, gouvernemental et privé pour travailler sur les défis les plus urgents auxquels l’humanité est confrontée à l’heure actuelle. Notre objectif est de trouver les moyens les plus durables et les plus innovants de réduire notre empreinte écologique tout en renforçant nos écosystèmes naturels, économiques et sociaux. »

Source : Tel Aviv University & Israël Valley

 

Partager :