Partager :

Un nouveau rapport du Centre national des transplantations d’Israël, publié mercredi, indique qu’un nombre record de transplantations d’organes en Israël a été atteint en 2022. 656 Israéliens ont été sauvés l’année dernière grâce à un don d’organe. Toutefois, le nombre de personnes en attente d’une transplantation et celles décédées faute de don a également augmenté.

Les données révèlent une hausse des transplantations de foie – de 87 en 2021 à 92 en 2022 – et des transplantations de poumon, de 55 à 61. Les transplantations cardiaques sont passées de 24 à 32, tandis que 759 personnes ont reçu une greffe de cornée. Le nombre de donneurs de rein parmi les membres de la famille a également progressé, passant de 58 en 2021 à 133 en 2022. Cependant, le nombre de greffes de rein provenant de donneurs autres a connu une baisse : en 2021, 242 greffes ont été réalisées, contre 186 en 2022.

AFP
AFPIllustration – Chirurgie de transplantation

« Cette année, nous avons renforcé la coopération avec les pays étrangers en matière d’échange de reins de donneurs vivants, puisque la République tchèque et les Émirats arabes unis ont rejoint l’Autriche », explique le professeur Rafael Beyar, président du comité directeur du Centre national des transplantations. « Malgré l’augmentation annuelle du nombre de greffes, nous sommes toujours frustrés car la liste d’attente ne cesse de s’allonger. « Nous avons également implanté de nouveaux équipements de préservation du foie et du cœur, ce qui contribuera à augmenter le stock d’organes », a ajouté le professeur Beyar.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :