Partager :

Les bijoux de la créatrice israélienne Leehe Segal apparaissent dans la série à succès qui cartonne sur Netflix « Emily in Paris ». Sa marque Bleecker & Prince, qui participe régulièrement à un salon parisien, a attiré l’attention de la costumière de la comédie dans la capitale de la mode.

« Ils avaient déjà commencé le tournage mais voulaient une grande partie de ce que nous avions en exposition », a témoigné Leehe Segal au site Ynet. « Tout s’est passé très vite car j’avais un stock important à ce moment-là », a-t-elle dit.

La troisième saison de la série, actuellement diffusée sur la plateforme de streaming, présente sept des créations de Segal, dont une bague de la collection Under the Sea d’un montant de 6590 shekels environ (1768 euros) et un collier de la collection Lovely French qui coûte 4300 shekels (1153 euros).

« Emily in Paris » est l’une des séries dont on a le plus parlé ces dernières années, et pas seulement dans les termes les plus élogieux. Pour le meilleur ou pour le pire, l’industrie de la mode a fait du style d’Emily un sujet de conversation, notamment grâce à la costumière Patricia Fields qui a prêté son expertise à la production, aux côtés de Marylin Fitoussi.

Nous existons depuis près de dix ans […] Nous vendons chez Bergdorf Goodman à New York et nous avons des clients célèbres, dont Jennifer Laurence et Gal Gadot », a-t-elle affirmé en soulignant que le fait d’avoir figuré dans la série a contribué à faire prospérer ses affaires », dit-elle.

Après avoir vécu à New York, Segal est retournée en Israël et a ouvert son studio à Tel-Aviv.  « Les clients israéliens sont surprenants et très avancés par rapport à ceux de New York », a-t-elle affirmé en saluant le goût prononcé des Israéliens  qui « sont super à la page en matière de mode ».

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :