Partager :

Le ministère israélien des Finances a indiqué que, selon ses prévisions actualisées, la croissance serait de 3 % en 2023, alors que le chiffre de 3,5 % était espéré le mois dernier, tandis que l’inflation devrait être de 3,7 % à la fin de l’année prochaine.

La hausse constante des prix et des taux d’intérêt rend difficile le quotidien des ménages, les premières victimes étant les couches les plus fragiles. Le gouverneur de la Banque d’Israël, le professeur Amir Yaron, a expliqué il y a deux semaines dans une interview accordée au radiodiffuseur public Kan que les autorités avaient pleinement conscience des difficultés inhérentes à la vie en Israël.

« Tout d’abord, nous sommes déterminés à ramener l’inflation à l’objectif. Nous en tenons compte, mais nous devons comprendre que la douleur aujourd’hui est quelque chose qui est nécessaire pour maintenir la stabilité de l’économie », a déclaré le gouverneur, faisant référence aux récentes hausses des taux d’intérêt et du coût de la vie en Israël.

En dépit du pessimisme des prévisions, le gouverneur a affirmé qu’il n’y avait aucune crainte que les Israéliens s’effondrent économiquement. « Malgré tout, l’économie israélienne est dans un environnement solide, par conséquent, nous opérons à un bon rythme.

Il y a eu 75 000 unités de logement mises en chantier. Tout gouvernement entrant doit poursuivre sur cette lancée. L’offre d’appartements continue de croître avec le temps, et nous allons assister à une stabilisation des prix », a prédit le professeur Yaron.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :