Partager :

Eynat Guez est la PDG de la plateforme de gestion Papaya, qui a annoncé en septembre dernier que sa valorisation avait bondi à 3,7 milliards de dollars après sa série D de 250 millions de dollars.

« Quand on fonde une entreprise avec une base majoritairement masculine, les employés amènent leurs amis. L’entreprise commence très orientée vers les hommes, et il est très difficile d’équilibrer cela », a récemment déclaré Eynat Guez à Calcalist lors d’une interview. Eynat Guez pense que le problème le plus grave existe parmi les entreprises et les sociétés de capital-risque dirigées par des femmes, qui « ne placent pas l’emploi des femmes en tête de leur agenda ».

Eynat Guez.
( Photo: Orel Cohen )

« Une partie essentielle du succès d’une entreprise consiste à créer un environnement qui convient à tout le monde, et pas seulement aux femmes, aux hommes, aux employés mariés ou célibataires. Les réunions d’entreprise nocturnes empêchent les parents ou les mères de faire partie d’une entreprise. Si la culture d’une entreprise veut qu’après les heures de travail, les employés sortent pour faire la fête et boire, cela ne convient pas aux employés mariés ou aux parents. Vous ne pouvez pas forcer une entreprise à créer l’égalité, car faire les choses par la force ne fonctionne pas. D’un autre côté, les entreprises doivent internaliser cela si elles n’intègrent pas la diversité, alors elles perdent des talents.

/www.jforum.fr/

Partager :