Partager :
« Nous ne ferons jamais de discrimination à l’encontre de quiconque en raison de sa religion, de ses croyances, de son sexe ou de son orientation sexuelle »

Le secteur du tourisme israélien a tiré mardi la sonnette d’alarme face au nouveau gouvernement de coalition et à sa rhétorique religieuse. Les responsables du secteur dans tout le pays se sont publiquement prononcés contre les propositions législatives discriminatoires avancées par les partenaires de la nouvelle coalition, qui font la promotion d’un projet de loi autorisant les entreprises à refuser des services à des clients si cela contredit leurs croyances religieuses.

En début de semaine, la députée du parti Sionisme religieux, Orit Struck a affirmé que son parti cherchait à modifier la loi anti-discrimination du pays, notamment en autorisant les prestataires de soins de santé religieux à refuser de traiter les patients LGBTQ « tant qu’il y a suffisamment d’autres médecins pour fournir des soins. »

« Les hôtels satisfont la demande de la population qui souhaite y séjourner ou utiliser leurs services. Nous ne ferons jamais de discrimination à l’encontre de quiconque en raison de sa religion, de ses croyances, de son sexe ou de son orientation sexuelle », a assuré Avi Nissenkorn, président de l’Association des hôtels israéliens. Aviation Links, une agence de tourisme israélienne, a déclaré de son côté qu’elle s’engageait « à servir tout le monde, indépendamment de la religion, des croyances, du sexe, de la nationalité, de l’orientation sexuelle ou de tout autre facteur de différenciation. L’égalité est primordiale et la discrimination ne sera pas tolérée. »

La chaîne hôtelière Dan Hotels Israel a également déclaré dans un communiqué s’opposer à toute discrimination dans la société israélienne, affirmant que tout le monde serait toujours le bienvenu. Les conglomérats hôteliers – Africa Israël, The Brown Hotels, Issta et Crowne Plaza Israël – ont tous publié des déclarations du même accabit exprimant leur mécontentement à l’égard de la proposition de loi, s’engageant unanimement à continuer à servir quiconque souhaitait utiliser leurs services.

Le ministre du Tourisme, Yoël Razvozov, a écrit une lettre à tous les propriétaires d’hôtels israéliens à la suite de cette crise. « Le principe d’égalité l’emporte sur toutes les propositions discriminatoires. Un seul cas de discrimination peut miner tout le tourisme israélien et affecter le revenu de centaines de milliers de familles israéliennes », a-t-il averti.

« Une fois que cette loi entrera en vigueur, les recettes touristiques provenant des pays libéraux du monde entier s’effondreront. Les médias internationaux s’en feront l’écho et la nouvelle de la discrimination dont fait preuve Israël se répandra comme une traînée de poudre, rendant pratiquement impossible le retour aux chiffres du tourisme d’avant la pandémie », a-t-il affirmé.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :