Partager :

Le plus grand centre médical d’Israël ainsi que du personnel hospitalier de tout le pays se sont élevés contre les remarques d’alliés de Benjamin Netanyahou appelant à une loi autorisant la discrimination à l’encontre des personnes LGBTQ dans les hôpitaux et les entreprises.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une réaction plus large aux remarques formulées cette semaine par des membres du parti Sionisme religieux appelant à une discrimination légale contre les personnes LGBTQ. Le nouveau gouvernement de Netanyahou – le plus religieux de l’histoire d’Israël – doit prêter serment jeudi.

En début de semaine, la députée du parti Sionisme religieux, Orit Struck a affirmé que son parti cherche à modifier la loi anti-discrimination du pays, notamment en autorisant les prestataires de soins de santé religieux à refuser de traiter les patients LGBTQ « tant qu’il y a suffisamment d’autres médecins pour fournir des soins. »

Lundi, le centre médical Sheba a publié sur Instagram une vidéo de travailleurs de la santé de tout le pays affirmant qu’ils « traiteraient tout le monde. »

Des déclarations similaires ont été faites par des médecins et des administrateurs du centre médical Rambam à Haïfa et de l’hôpital Barzilai à Ashkelon.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :