Partager :

Le fonds souverain norvégien, le plus important de la planète, réexamine ses investissements en Israël et pourrait les arrêter complètement en raison de l’implication des banques israéliennes dans les implantations de Cisjordanie, selon plusieurs informations publiées jeudi soir dans les médias israéliens.

Le fonds, qui gère et investit les revenus des ressources naturelles du pays au profit du budget de développement du gouvernement, vaut environ 1,3 trillion de dollars et représente le plus important de son genre dans le monde, possédant environ 1,3 % des sociétés cotées en bourse dans le monde. Il est actuellement investi dans quelque 80 actions israéliennes, notamment des banques, des entreprises industrielles et technologiques.

Par le passé, le fonds s’est désengagé de nombreuses entreprises du monde entier pour des activités qu’il jugeait contraires à l’éthique, y compris un certain nombre d’entreprises israéliennes impliquées dans les implantations de Cisjordanie. Selon le quotidien Haaretz, les responsables de Jérusalem pensent que la dernière décision a été influencée par la décision prise par l’ONU en 2020 de publier une liste noire de plus de 100 entreprises mondiales dont les activités sont liées aux implantations.

De son côté, Channel 12 a rapporté que le fonds envisageait d’arrêter ses investissements en Israël depuis de nombreux mois, mais que la question a récemment refait surface.

SOURCES ET COPYRIGHTS. I24NEWS.

Partager :