Partager :

Le Japon représente 15,8 % de tous les investissements étrangers dans l’industrie tech israélienne, contre seulement 1,8 % en 2016, et 12 % des investissements totaux (étrangers et israéliens), d’après les estimations du cabinet de conseil Harel-Hertz Investment House.

Fin août, Israël et le Japon ont signé un accord pour une coopération plus étroite en matière de technologie de défense et d’équipements militaires.

Lapid a salué l’avancée d’un accord de libre-échange comme « une réalisation importante pour l’économie d’Israël et la position d’Israël dans le monde. »

L’année dernière, le volume des échanges de biens et de services entre les deux pays s’est élevé à 3,574 milliards de dollars, selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères. Les exportations ont augmenté de 8 % pour atteindre 1,241 milliard de dollars en glissement annuel, essentiellement dans les secteurs de services aux entreprises, d’équipements optiques et médicaux, des métaux de base et des produits de machinerie.

Les importations ont augmenté de 10 % à 2,333 milliards de dollars en 2021 par rapport à l’année précédente.

Mardi, les ministères des Affaires étrangères et de l’Économie ont convenu avec leurs homologues japonais de réaliser une étude de faisabilité conjointe sur la voie qui pourrait mener à un accord de libre-échange entre les deux pays. Dans le cadre de ce processus, des représentants des ministères israéliens vont organiser une réunion avec leurs homologues japonais pour discuter de la possibilité de conclure un accord de partenariat économique Japon-Israël.

Times of Israel.

Partager :