Partager :

La ministre de l’Économie et de l’Industrie israélienne, Orna Barbivai, a signé à Dubaï en mai 2022 un accord de libre échange avec son homologue des Émirats arabes unis. Il s’agit du dix-neuvième accord de libre-échange pour Israël, le premier du genre avec un pays arabe. Les responsables politiques israéliens espèrent que cette signature sera une impulsion pour renforcer les liens économiques avec d’autres pays, en particulier, l’Égypte, le Maroc et, pourquoi pas, l’Arabie saoudite.

LE PLUS.

Israël et les Émirats arabes unis ont signé un accord de libre-échange exhaustif et « révolutionnaire » qui vise à renforcer les liens économiques entre les deux pays alors que le commerce a atteint une valeur de 2,5 milliards de dollars, selon des estimations récentes, au cours des moins de deux ans qui se sont déroulés depuis la signature des Accords d’Abraham qui avaient été négociés par les États-Unis.

La ministre de l’Économie et de l’Industrie Orna Barbivai se trouvait à Dubaï, dans la matinée de mardi, pour signer l’accord aux côtés de son homologue émirati, Abdulla bin Touq Al-Marri, qui avait déclaré l’année dernière que les EAU espéraient générer plus d’un trilliard de dollars à partir des échanges commerciaux avec Israël lors de la prochaine décennie.

Les termes de l’accord ont été finalisés le mois dernier à Jérusalem avec le ministre d’État émirati au commerce extérieur, Thani bin Ahmed Al Zeyoudi.

Partager :