Partager :

Le Premier ministre entrant présumé Benjamin Netanyahu devrait rencontrer la présidente de la Cour suprême Esther Hayut après la prestation de serment de sa coalition et avant les réformes juridiques de grande envergure que le nouveau gouvernement cherche à adopter, selon un reportage télévisé sans source dimanche.

La Treizième chaîne a rapporté qu’une rencontre Netanyahu-Hayut n’avait pas encore été programmée, mais le réseau a déclaré que le chef du Likoud avait cherché à rencontrer la juge en chef « et à écouter sa position en tant que chef du pouvoir judiciaire sur les éventuelles réformes du système judiciaire ». système. » De plus, Netanyahou devrait organiser une réunion avec le procureur général Gali Baharav-Miara, qui a repoussé certaines des réformes prévues par le nouveau gouvernement. Elle a fait l’objet de nombreuses critiques de la part d’hommes politiques de droite, notamment de menaces de la démettre de ses fonctions.

Selon le rapport, le chef du Likoud devrait attendre au moins quelques mois la mise en œuvre de l’une des principales réformes juridiques exigées par ses partenaires de la coalition. Le réseau de télévision n’a cité aucune source pour l’un ou l’autre rapport. Les partis de la future coalition attendue ont déclaré leur intention de pousser un large éventail de réformes judiciaires une fois au pouvoir, y compris un projet de loi très controversé qui donnerait à la Knesset le pouvoir de passer outre la Haute Cour de justice, ainsi qu’une législation pour donner aux politiciens plus de pouvoir dans la sélection des juges.

Plus tôt ce mois-ci, Esther Hayut a lancé un avertissement public contre une législation visant à modifier le rôle du système judiciaire. Bien qu’elle n’ait pas spécifiquement mentionné les propositions, Hayut a souligné que « notre loyauté en tant que juges va à l’ensemble du public israélien, et à chacun des individus qui le composent ».

Gabriel Attal

RADIO J.

Partager :